Douce brutalité

il y a
1 min
59
lectures
3

Depuis que j'ai huit ans j'ai toujours écris. Au début seulement pour passer le temps puis par passion. Je suis souvent celle dont on ne se souvient jamais du nom, celle au fond de la classe, celle  [+]

Je subis,
La maladie des trop gentille,
Je me noie sous vos mots,
Mots que vous ne pensez peut-être pas,
Vous ne voyez que mes défauts,
Et cela ne changera pas.
Perché au bord de la fenêtre,
Une voix me conseille de sauter,
Pour enfin tout oublier,
Suis-je en train de perdre la tête?
Je ne sais plus si je dois suivre cette envie
Loin d'être bête.
En finir avec ma vie
Est peut-être la meilleure des solutions,
Mais cela ne serait il pas synonyme d'abandon?
Douce brutalité,
Tu me hante nuit et jour,
Jour et nuit,
Sans aucun répit.
Que dirons les responsables de ceci,
Quand mon corps se noiera,
Dans une flaque liquide,
Dans ce liquide rouge,
Qui ne sera autre que du sang,
Mon sang.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,