3 lectures

0

À faire semblant d'être normale dans un monde anormal, qu'on comprend si mal, on finit par se perdre.

Tout ce temps à faire semblant
de comprendre ce monde absurde,
d'être normale parmi les gens,
ne pas douter un seul instant
de cette stupide vie ridicule,
je me suis tant oubliée
que je me suis effacée
derrière un masque assez épais
que plus personne n'en douterait.

Je me sens si loin comme spectatrice,
témoin de tout derrière une vitre
tellement épaisse et incassable
que je sois incapable
d'échanger vers l'extérieur,
exprimer mon intérieur,
qui je suis, ce que je vis.

Seule et perdue parmi la foule,
un cœur plein au sein du vide,
le cœur vide dans un trop-plein,
serait-il temps que tout s'écroule ?

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,