Dis-leur !

il y a
1 min
180
lectures
17
Qualifié
Tes silences bâtissent des prisons-forteresses
Que gardent ton orgueil, le temps et la paresse.
Et les matins s’effacent faisant place aux regrets
D’avoir embastillé le vrai de tes pensées.

Même s’il est moins aisé de dire que de taire,
Il n’est, heureusement, jamais tard pour mieux faire !
Ne reste pas drapé d’un linceul de mystère
Et fais une conquête des mots que tu libères !

Dis à ceux qui t’entourent le tréfonds de ton cœur
La couleur de ton âme, tes amours, tes rancoeurs !
Sans gêne et sans tabou, en toute humilité,
Offre-leur ta tendresse et ta sincérité !

Hors de tous tes carcans, tu vivras apaisé.
Irrémédiablement, certains seront touchés,
Honorés ou déçus, parfois même contrits,
Mais toute liberté ne s’obtient qu’à ce prix.

Dis-leur !
17

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !