1
min

Dilemme du présent

1 lecture

0

Sur le chemin du temps,
Le passé s’est enfui,
Il laisse le présent,
Pour traverser la nuit.

Un présent incertain,
Aux rustres anoblis,
Que le monde enfantin,
Déploie en homélie.

Un présent tiraillé,
Par le mal et le bien,
La machine à broyer,
Les Peuples comédiens.

L’hypocrisie du sort,
Attise les envies,
En appelant la mort,
Sur l’Humain en survie.

Un présent qui s’éteint,
Où le but de chacun,
Devient plus qu’incertain,
Comédie d’Arlequin.

Le présent et l’espoir,
Allumés de désirs,
Mais pleins de déboires,
Ne voulant plus finir.

Le Monde nous promet,
L’étrange égalité,
Liberté de gourmets,
Aux Frères exploités.

Je ne sais si la vie,
Attachée au présent,
Sera un jour, survie,
Du Monde agonisant.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,