1
min

Diapason

12 lectures

0

Les morts poussent
les arbres à l'herpès

sombre insoumis
sourit aux cerises
écrit l'instant T

à la menthe
sauvage telle une ortie
raye l'officiel
place l'officieux dans le tuyau

mangeur de coeur linguistique
au recueil psychotique
s'invite à la messe du vice
débrayée de tout maux



l'oeil du caïman
dans la nuit
tel un réverbère isolé
de ses clones dénudés

songe nu
à la l'ombre
d'une lumière 

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,