1
min

Devoir de silence

Image de Guy Bellinger

Guy Bellinger

127 lectures

35

A la mémoire de Michel Legrand

Qu'il pleuve ou qu'il vente,
Sur les sentiers boueux ou les chemins en pente
Il était là, toujours à nos côtés,
La sacoche pleine de partitions annotées.

Indéfectible compagnon, ils nous avait vus
D'abord petiotes ou gamins des rues
Avant que de, montant en semence,
Ouvrir notre corolle puis retomber en enfance.

Musicien magicien, chanteur enchanteur,
Ludion bonimenteur toujours en apesanteur,
Jamais il ne nous lâchait la main
Modulant hier et scattant demain.

Un coup dur ? Une rupture ? Un décès  ?
Aussitôt s'écoulaient en un doux chapelet
De ses improbables Pépins cherbourgeois,
Des sols pleureurs, calmants de la peine, prélude à la joie.

Et quand notre cœur d'artichaut
S'emballait, s'enflammait à nouveau
Pour une belle, pour un beau
On convoquait bien sûr Rimbaud,

Mais pour Legrand amour naissant,
Quoi de mieux qu'un Michel chantant
Des lilas la Valse ou de son cœur les Violons
Pour fêter deux âmes, deux corps à l'unisson ?

Des lustres que nous cheminions de concert
Toujours jasant et jazzant comme des frères.
On ne voulait pas y penser à ce jour Peau d'âne
Qui au trépas même les génies condamne.

Et pourtant, c'est un fait, tes harmonies solaires
Auront laissé de marbre le chien Cerbère
Aux portes du Parking des enfers.
C'est donc vrai, tu nous a quittés faux frère !

Hélas ! Le glas n'a pas encore fini de sonner
Que de ta voix, de ton image les médias se sont emparés.
On bouscule les programmes à l'envi,
On t'entend, on te voit partout, plein de vie,


Nul égard pour les Enfants qui pleurent
Pas de minute de silence pour un géant qui meurt.
Vous bombarde-t-on de leurs enregistrements
A l'enterrement d'un ami, aux funérailles de maman ?

Que l'on cesse par pitié de nous asséner
Dans l'immédiat qui suit leur décès,
Par vagues fétides, par opportunité cupide,
La voix de Michael, le sourire de Jeanne, le timbre de David,

Pour vite les reléguer aux oubliettes
De l'instantanéité la plus complète.
Car ce qu'il nous faut lorsqu'on perd un être cher,
Même si on ne le connaît ni d'os ni de chair,

Ce n'est point des hommages convenus le bousculement
C'est un peu de silence et de recueillement
Pour celui, pour celle qu'on a invité en nous,
Il faut fermer la porte du dehors, c'est tout.

Le temps alors fera son ouvrage
Adoucira la peine, estompera la rage
Et nous rendra la joie d'être ensemble un temps dérobée,
En prime d'une douce mélancolie enrobée.

Foin de larmes de crocodile, d'adieux précipités,
Nous voulons dans notre cœur au chaud garder
La voix intérieure des frères d'âme partis
Pour qu'ils nous disent encore Que faire le reste de notre vie.
35

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Plus qu'un poème, un chef d'oeuvre, qui nous promène à tous les âges de la vie, bercée par du jazz, des mélodies, en nous faisant revivre l'épopée de cette légende. Quel bel hommage que ces mots dédiés à Michel Legrand ! Une très belle lecture que vous m'offrez ! Merci Guy !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
De tels compliments me vont droit au coeur. Mais ces vers, c'est quand même un Legrand Michel qui me les a soufflés...
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
C'est un très bel hommage que vous avez rendu à ce musicien fécond. Remerciements et compliments à vous !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci à vous, de ma ma part et de celle de Michel Legrand
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Le coeur de l'actualité ne fait en effet pas très bon ménage avec les cœurs meurtris. En tout cas, vos vers vont sans doute droit dans le coeur de ceux de vos lecteurs qui appréciaient ce grand artiste. Bravo pour ce vibrant hommage. Je profite de mon passage pour vous inviter au chevet de la faune iséroise en sursis : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/augure-royale
A bientôt si le coeur vous en dit...

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci pour la chaleur bienveillante de votre commentaire.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
"Comme une pierre que l'on jette dans l'eau vive d'un ruisseau" restera dans nos têtes et nos cœurs ! Merci, Guy, d'avoir écrit ce beau poème sur Michel en fustigeant au passage l'hypocrisie commerciale. Je clique sur j'aime.
Je profite de mon passage pour vous inviter à lire mon sonnet "Paysage nocturne" si cela vous tente : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bonne journée à vous.

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci pour votre clic, Jean. Il servira de déclic pour des oeuvres nouvelles.
·
Image de Emily
Emily · il y a
Excellent travail! :)
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci beaucoup, Emily.
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Longtemps subsistera ancré au fond de l'âme ses compositions qui ont accompagnées nos vies.Michel Legrand et beaucoup d'autres nous ont quittés, mais un lien musical nous les remettront toujours en mémoire. Bien au delà du temps et des modes,ils continueront à jalonner nos chemins... Joli votre poème Guy Bellinger.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci Gina.
·
Image de anonyme
anonyme · il y a
Excellent!. Au tout cas, moi je vous soutient! Une invitation en échange à lire ma TTC en concour et peut-être même la soutenir. Merci d'avance et bon courage =)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci de votre appréciation, Anonyme.
·
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
Très juste, ce monde ultra-médiatique nous déshumanise... Merci pour vos hommages silencieux
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Et un merci à vous tout sauf tonitruant de les apprécier.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Les " frères d'âme " sont d'une exceptionnelle beauté et que dire de " Il faut fermer la porte du dehors, c'est tout " ?
Superbe silence intérieur et respect mélodique.
Merci Guy.
Sylvie

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Heureux que ce poème vous ait touché, Sylvie. Votre texte fantastique, lui, m'avait retourné. Un joli ping pong émotionnel.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Merci...
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Je suis sûre qu’il est en train de charmer les anges, comme Guy charme les lecteurs de ses écrits ma voix donc
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci pour ce commentaire qui ne laisse pas de me... charmer !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur