1039 lectures

545

Qualifié

Ils étaient deux enfants cachés dans une armoire,
Leurs parents embarqués vers un lieu sans retour
Par la haine aux cent noms qui fracasse le jour
Et vient parfois frapper un présent sans mémoire.

Ils n’osaient respirer, muets, terrorisés,
Attendant le retour des lâches émissaires
De l’occupant dictant aux âmes ancillaires
Leurs ordres inhumains pour les martyriser.

Mais quand plus tard enfin, dehors ils se glissèrent,
Ils furent accueillis par des bras chaleureux,
La tendresse adoucit ces instants douloureux,
Dans leur angoisse extrême ils trouvèrent des frères.

Bien vite il leur fallut retenir leurs faux noms,
Seuls gages de salut dans un pays hostile,
Et par un long chemin pour s’enfuir de la ville,
Franchir un col abrupt sur le dos d’un ânon.

Sarah devint Louise et David, Anatole,
Deux petits enfants juifs par des Justes sauvés.
Comme eux plusieurs milliers se virent enlevés
Aux griffes des bourreaux aux mortelles paroles.

Parfois, dans le malheur, pour sauver l’avenir,
On trouve une belle âme et de forts caractères.
En notre époque riche en discours délétères,
De ces êtres d’amour il faut se souvenir.

PRIX

Image de Automne 19
545

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de André Page
André Page · il y a
Un poème important car porteur de juste mémoire... merci Frédérique :)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C'est très sympathique de passer par ici, merci André et merci pour ton précieux soutien !
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Très beau et très sobre pour un sujet toujours brûlant. *****
Si vous avez un instant, l'envie aussi je vous invite à découvrir mon poème Le marcheur.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-marcheur-4
Un bon week-end à vous Fred!

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Haïtam pour votre sympathique commentaire et votre soutien. Je passerai vous lire prochainement dans « le Marcheur ».
·
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
♥️♥️♥️♥️♥️
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
5 fois merci pour ton coup de cœur Diamantina 😘
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Ca y' est!!! je fais le tour de tes textes Fred, j'ai du retard. Là j'ai mis 3 car tu as été trop explicite. Au 1er vers, on a compris qu'il s'agit de petits enfants juifs. On a presque pas besoin de la 5eme strophe, quoique j'aime bien
"Sarah devint Louise et David, Anatole",

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour ta lecture et ton soutien Brune Hilde.
En même temps je n’ai pas écrit une charade ou un quizz, ni une devinette mais un poème et un hommage. Merci pour ton ressenti toujours apprécié. Bisous. 🥰

·
Image de Laetitia Gand
Laetitia Gand · il y a
Votre texte me touche beaucoup. Il mériterait d'être lauréat déjà pour sa qualité mais également pour son thème, son histoire aussi qui rappelle au souvenir les malheurs d'une guerre affreuse et la cruauté. Heureusement parfois, de bonnes âmes étaient présentes pour contrer à l'horreur, veillant vaillamment et si généreusement sur les vies de gens qui n'avaient fait qu'être "juifs". Merci pour votre poème qui a une grande valeur.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire qui me touche beaucoup Laëtitia et pardon d’avoir tardé à répondre car je n’étais pas revenue sur cette page. Je découvre avec grand plaisir votre appui et votre soutien.
·
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Juste, juste de l'amour, avec des mots justes, justes des quatrains qui touchent comme de juste.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Éric pour votre commentaire sympathique !
·
Image de Theophil
Theophil · il y a
Très émouvant
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Theophil.
·
Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Mes voix pour cette belle morale d'espoir sur un thème dramatique
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup pour votre lecture de ce poème et pour votre soutien, Sandrine.
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Ah mais dis donc tu as pas mal de textes en concours saisonniers que je n'avais pas encore lus, en tout cas je ne connaissais pas celui là. Il est probablement paru quand je me trouvais hospitalisée et sans connexion à Short Edition. Ma lecture au passage. Il y a aussi des poèmes que je connais, j'y retournerai un de ces 4. La nouvelle saisonnière, idem, je ne me souviens pas l'avoir lue, que de lectures en perspective et là je vais lire ta porte du concours temporaire. Une poignée de points au passage pour ce poème de la mémoire et de l'histoire.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Sylvie pour ton passage par ici puisque je ne fais pas de publicité et encore moins d’appels du pied pour mes textes. J’en ai quatre en concours saisonnier : trois poèmes, un ttc. Dans le Noir et court j’avais un texte en finale du public et n’ai pas eu de « macaron », tant pis ! Merci pour ton vote et ton soutien !
·
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
Il faut se souvenir en effet. mes votes.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème