1
min

Deux aquarelles

Image de Idriss Ouadoul

Idriss Ouadoul

4 lectures

0

1
Depuis une falaise, un arganier deux fois centenaire, contemple le paysage marin qui s’offre à lui :
Sur le sable fin d’une petite plage bordée de rochers, une dizaine de coquillages morts disséminés, ça et là, occupés à boire l’eau sans âge de l’Atlantique qui, vague après vague, dépose sur le rivage d’un matin d’été, des flocons d’écume sale, du varech et un peu de sa nostalgie des nuits corsaires.


2
Des barques en bleu et blanc, portants des prénoms de femmes, sommeillent profondément sur les eaux glauques du quai. Une mouette, lassée de survoler le rivage sans poissons, vient s’imprégner de la nonchalance du vieux port alors que d’autres mouettes, bercées par les alizées, tourbillonnent en riant dans le bleu du ciel.


Depuis la falaise, je pense à ces femmes de l’Atlas qui meurent sans jamais rencontrer la mer. C’est pour elles que j’ai dessiné cette aquarelle.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,