1
min

Des habits superbes

Image de M. Iraje

M. Iraje

1191 lectures

126

LAURÉAT
Sélection Jury

Recommandé

« Je pars avec de bons souliers et des habits superbes,
Je n'ai que moi à défendre, je ferai de mon mieux. »*

Il faisait de son mieux, reprendre un carré d'herbe,
Un buisson, un taillis pour sauver la patrie,
Pour le coucher à terre, ajuster l'ennemi,
La balle entre les yeux, éteindre la lumière.
La fleur à son fusil, une drôle de guerre,
Tout cela est si loin, le jour où il partit,
Dans ses habits superbes, le cœur en bandoulière.

Aujourd'hui, il est là, et depuis mille jours,
La légende des siècles le soir il se raconte
Pour oublier sa peur qui se couvre de honte.
Les guêtres dans la fange, il tient encore debout,
Il ne sait jusqu'à quand. S'il reste encore un homme,
C'est à grands coups de gnole, et la ration de rhum
Qu'avant chaque combat il avale en riant.

Et soudain, en hurlant, ils sortent de leur tombe,
La tranchée protectrice qui s'écroule sur eux.
Ignorant le fracas, l'horreur de l'hécatombe,
Sur un coup de sifflet hystérique et vengeur,
Ils obéissent à l'ordre des rêves de vainqueurs.

Il revoit le soleil, enrubanné de brume.
Un douloureux éclat le foudroie à son tour.
Ultime rendez-vous, il repense à sa brune,
Qui demain, sans un mot, terrassée d'amertume,
Dans un dernier sanglot, écrira l'épitaphe
Naïve et incongrue pour un suprême hommage.
« Parti avec de bons souliers et des habits superbes. »


* Paroles de Poilus

PRIX

Image de Hiver 2014
126

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JLK
JLK · il y a
Là encore, j'ai commenté le mois dernier sans cliquer. Alors, pendant que j'y suis, nouvel
extrait de "Ceux de 14", immense bouquin.
" Sur le front de Soriot, le mouchoir est devenu rouge. Ses pieds aux talons joints
dépassent les bords du brancard. Ses mains à demi closes ont une pâleur de cire...
Pauvres pieds bottés de cuir rude et de boue! Pauvres mains inertes! Pauvre homme!..."
Cet extrait de "La boue" est en phase avec votre poème. Après les combat de l'été 14,
ce furent les longs mois d'attente et d'enlisement, comme vous le dites avec talent...

·
Image de JLK
JLK · il y a
"Et je me demandais avec un affreux serrement de coeur, en regardant cette foule
harassée, ces reins ployés, ces fronts inclinés vers la terre, lesquels de ces enfants habillés en soldats portaient déjà, ce soir, leur cadavre sur leur dos." Genevoix

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Oups ! abandonner le soleil et les jolis sons de ta "Terre" pour m'approcher de ces tranchées: dur dur ! :(
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Toute l'horreur et l'absurdité d'une guerre crétine et meurtrière vécue par un poilu comme des millions d'autres. La construction en boucle est très réussie et l'ensemble est saisissant.
NB : Je n'ai pas voté pour votre haïku car cette forme, trop courte pour moi, ne me parle pas. Je me rattrape avec ce poème plus long et très beau.

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Aucun souci. Heureux que tu aies découvert mes habits superbes du tout début ( 2013)
·
Image de Fantomette
Fantomette · il y a
Ah! ces pauvres poilus, ils se sont battus pour une France qui bientôt ne sera plus
·
Image de Soizig
Soizig · il y a
Merci pour votre invitation à la lecture de ce drame en alexandrins aussi fort qu'émouvant. Au plaisir de vous lire...
·
Image de Marie
Marie · il y a
Bravo, très bel hommage aux poilus
·
Image de Jacques
Jacques · il y a
Superbe
Sur le même sujet, écrit à 2 mains: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-soldat

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Superbe texte.+1 venez visiter ma page à l'occasion.
·
Image de Philippe Larue
Philippe Larue · il y a
Entre tendresse, douleurs et souvenirs, c'est réussi
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème