1
min

Dés-espoirs d'alcool

Image de Djoze

Djoze

1 lecture

0

Maintenant j'arrête de descendre les bouteilles,
Et je les balance à la mer,
Pour voir si l'espoir,
Résonne au fond de l'eau,
Si l'homme est meilleur,
Que ce qu'il ne vaut.



Plus de pansement liquide,
Pour mes blessures du vide,
Maintenant j'arrête l'oubli,
Pour soigner mes mille pensées,
Le KO technique,
De cet homme ivre de mal-être,
Qui ne rêve plus d'exister,
Qui veut juste oublier.



Oublier que dans son cœur,
A feu et à sang,
C'est dans sa chair,
Qu'il ressent vos tourments.



J’arrête de fuir ma vie,
Par le goulot,
Comme ma pauvre bouteille,
Sur mon parquet,
Loué au mois,
Qui répand son existence futile,
Ses derniers mots,
Liquide,
Compagnon de sommeil,
De nos vies déraillées.
Mortes au combat.



J'arrête de boire,
Mais ça me donne envie de fumer,
Fumer par les deux bouts,
Cette vie qui se consume,
L'air de rien,
Quand le dégoût de soi,
N'a plus de limite,
Un trou béant,
S'ouvre dans votre âme,
Et aucun tonneau,
Ou Dame,
Ne pourra le refermer.



Alors avant de me dire
D'arrêter de boire,
L'alcool,
Ou de fumer,
Apportez- moi colle,
Solution,
L'absolution,
Votre compassion.



Pour l'instant je n'ai trouvé,
Que l'amour,
Et l'espoir,
D'assez grand,
Vivre le moment présent,
Tout en étant absent,
Et de balancer chaque jour,
Une bouteille à la mer,
Dans nos vies passagères,
Et on verra bien ce qui mord,
Au bout de l'hameçon,
De l'homme qui vide son canon,
Ivre mort.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,