Dernier acte

il y a
1 min
7
lectures
0
C'est par une chaleureuse journée d'été,
Que nous fûmes amenés à nous rencontrer,
Dans les coulisses de la boîte à illusion,
Sous couvert d'encre et papier pour exposition.

Une troupe de francs-tireurs de connivence,
A l'occasion d'un very bad trip haut perché,
Un tableau dément de références à outrance.
Bref, un projet pas forcément très recherché.

Un passim au dénouement incertain,
Tandis que se succèdent le Divin
Chaplin, l'auguste Corneille, Phèdre et Hamlet, Welles,
L'imbuvable Bazin. Du théâtre, What else ?

La scène c'est l'excès, une indicible drogue,
Un éphémère moment de gloire sous le feu
Des projecteurs, Chante un morose monologue,
La salle s'émeut sous la vertue de nos jeux.

C'est le moment de conclure la tirade,
Je tire ma révérence en aparté,
Maintenant que le plateau est déserté,
C'est le temps du dénouement chers camarades.

L'hiver vient et la salle s'éteint,
Le rideau se baisse, les masques tombent,
Clap clap clap et allez-y bon train !
Que les comédiens reviennent en trombe.

Rire, joie et bonheur,
Hourra, photos, les fleurs.
Lumière, musique, acteurs, c'est l'heure !
Un dernier coup d'éclat spectateur.

Comique, tragique ou lyrique,
Qu'importe, nous ne vivons que pour jouer.
Et sur cette acclamation enjouée,
Je te salue cher public.

En scène pour un ultime requiem,
Sous l'ovation, douce symphonie,
Une dernière fois mes chers amis,
Que je puisse déclamer: Carpe Diem.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,