Dépaysement

il y a
1 min
1
lecture
0
Cette saison s'annonce obscure,
Tétanisé par se lever du soleil de sang,
Ciel et terre, de la terre au trou dans lequel on descend,
Une raison rend les esprits tordus.

J'ai parcouru le sud et le nord,
À chercher cette part de moi qui était mort.
Dans le jardin d'Éden les fleurs sont mornes,
Comment combler mon cœur, le cœur de cette nonne.

Le tout ne suffit pas de savoir d'où l'on vient,
La case départ est perdu de vue,
Quant on ne se connait pas de but,
Le tout ne suffit pas de savoir d'où l'on vient.

Certe, nous tombons tous un jour sur un beau paysage,
Oh quel décor!
Dieu a fourni tant d'effort!
Mais, ce serait magnifique si c'était à notre image!
Chacun sa philosophie, qu'elle grosse bêtise,
Dans la cour des grands, personne ne se souhaite bonne assise.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,