Décalcomanie

il y a
1 min
893
lectures
75
Qualifié

Née en 1957, j'ai vécu un an à Londres puis onze ans à Stuttgart en Allemagne. Je suis rentrée en France en 1988 avec mon fils âgé de trois ans. Secrétaire commerciale trilingue de  [+]

Image de Automne 2016
Note de l'éditeur : Les propos de cette oeuvre peuvent choquer certains lecteurs. L'équipe éditoriale de Short Edition a néanmoins choisi de la publier, pour ce qu'elle dénonce mais aussi pour sa qualité.
__



J'ai toujours refusé de croire en vos paroles
Quand vous disiez souffrir juste après le plaisir
Pris sur un corps d'enfant que vous aimiez choisir
Parmi ceux qui suivaient le chemin des écoles.

Vous saviez chaque fois me convaincre en douceur
De venir avec vous, sans autre violence
Qu'acheter bon marché le prix de mon silence,
Vos humides baisers me soulevant le cœur.

Derrière l'écran noir de mes paupières closes,
J'imaginais vos doigts défaisant lentement
Les lacets, les boutons de chaque vêtement,
Retardant les sommets de vos apothéoses.

Votre souffle rapide effleurait mes cheveux ;
Transi, je respirais l'odeur de vos mains moites
Explorant mes accès, ouvertures étroites
Où glisser malgré tout votre membre nerveux.

Vos râles écœurants me devenaient mesure
Pour calculer le temps jusqu'à ce point final
Qui délivrait ma peau du contact infernal,
Mais rougie aux endroits de quelque déchirure.

Après le rituel répugnant du kleenex,
Vous donniez des conseils sur l'attitude à prendre,
Avec des arguments que je croyais comprendre ;
Me quittant vous posiez sur ma bouche un index.

Je n'ai jamais rien dit, je n'ai pas fait de peine,
J'ai gardé le secret, ma honte et ma douleur ;
Vous voyant retraité, Monsieur l'instituteur,
Je voudrais bien savoir si le remords vous gêne.

Mais lorsque je répète à des petits garçons
Les mots qui – criminel ! – ont brisé mon enfance,
Je ressens vos élans et la même souffrance,
Un émoi similaire, identiques frissons.

75

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,