1
min

De la littérature avant toutes choses

Image de Rahal David

Rahal David

12 lectures

2

Poètes, romanciers, philosophes,
Vous formez la longue lignée des penseurs
Qui ont épanché des mots vermeils sur les cœurs
Pour les consoler des maux qui étouffent.

Voilà Ronsard et ses sonnets sur les amours,
Du Bellay à Rome pleurant sur la muse,
Pendant qu’avec Gargantua, Rabelais nous amuse,
Montaigne dans les essais appelle Cicéron au secours.

Racine, Boileau et autres, Corneille,
À imiter les anciens, font merveilles.
Et Molière, et La Fontaine par fables et comédies,
Corrigent les vices par d’amusantes parodies.

Puis vint du siècle la lumière;
C’était l’époque de Voltaire, Rousseau, et Montesquieu;
La foi en la raison fut dure comme Pierre;
Au peuple tout entier, ils ouvrirent les yeux.

Pêle-mêle, romantisme, réalisme, symbolisme;
Consacrèrent le roman et la poésie.
D’un côté le grand Balzac et le réalisme;
De l’autre, Hugo, par tout l’éclat de son génie.

Enfin, ce siècle barbare, de révolutions et de guerres
Qui vit s’engager Aragon, Desnos et Apollinaire
Sartre, Camus, Ionesco et Samuel Beckett
Font voir le désarroi de l’homme dans son éternelle quête

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Rahal David
Rahal David · il y a
Heureux de pouvoir émouvoir avec les mots mon cher, découvrez en vous le poète qui sommeille et vous deviendrez vite célèbre, connaissant votre génie, vous irez loin ! Bonne chance, la littérature est une perpétuelle quête.
Image de Focksweg Jsm
Focksweg Jsm · il y a
Pas mal monsieur ! J'apprécie