De la haute tour de l'angle

il y a
1 min
182
lectures
36
En compétition

«Au commencement était le Verbe.» C'est un bon début, mais quel était le sujet ? *** Je suis un lecteur invétéré et un auteur incidentel. *** L'image de mon profil est, en médaillon  [+]

Image de Automne 2020

De la haute tour de l’angle
J’ai envoyé mon faucon.
Plumes grises tête fauve,
Le soleil lui va si bien.

Va ! Vole ! Va mon faucon
Sur le district d’En-Guédi.
Parcours-le ton territoire,
Apporte-moi les nouvelles !

Mon faucon est revenu,
Le cœur plus lourd que les plumes.
J’ai compris tout le malheur
Qui peut saisir une terre.
J’ai vu des enfants si maigres,
Filet d’eau dans le désert.
Quand la famine et la soif
Secouent l’âme du pays,
Il ne reste plus de cris,
Même ceux de mon faucon.

Oh ! J’ai imploré le prince
Pour la souffrance du peuple.
Mais ce que Dieu a voulu
Ne peut être corrigé.
J’étais maître fauconnier,
Aussi bête et inutile
Que le dernier des poètes

De la haute tour de l’angle
J’ai envoyé mon faucon.
Ses serres fendent le vent,
Le désert est son asile.

Va ! Vole ! Va mon faucon
Sur le district d’En-Guédi
Parcours-le ton territoire,
Apporte-moi les nouvelles !

Mon faucon est revenu,
Léger de cœur et de plumes.
J’ai vu le lait et le miel
Au bol des hommes heureux,
J’ai vu l’amour triomphant
Au seuil de chaque maison.
Quand le bonheur et la joie
Secouent l’âme du pays,
On ne retient plus les cris,
Même ceux de son faucon.

J’ai félicité le prince
Pour le bon état du peuple.
Mais ce que Dieu a voulu
Ne peut être corrigé.
J’étais maître fauconnier,
Aussi seul et inutile
Que le dernier des poètes.

Il m’est alors apparu
Que tant le mal que le bien
Sont les ailes d’un oiseau,
Que la vie comme le vent
Ont besoin de l’équilibre.
À quoi sert un fauconnier,
Aussi fier et inutile
Que le dernier des poètes ?

À souffler la liberté,
Aussi souvent qu’on le peut.

J’ai détaché mon faucon,
Le soleil lui va si bien,
J’ai rompu le lien de cuir.

Puis le gant je l’ai ôté,
J’ai coupé en deux la sangle.

De la haute tour de l’angle,
J’ai fini par me jeter.

36
36

Un petit mot pour l'auteur ? 39 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
J'aime bien l'idée, c'est surprenant et en dehors des sentiers battus.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Là encore, ça part d'une vision de la vie typifiée, ici teintée de désespérance.
Image de De margotin
De margotin · il y a
Un texte très Émouvant. J'ai beaucoup aimé.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci De Margotin.
Image de Randolph
Randolph · il y a
Si la liberté existe, elle ne peut être que totale, irréversible. Magnifique poème !
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Oui ! A votre définition de la liberté en tout cas. ;)
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Un hymne à la liberté qui chavire le cœur...
Image de Mathieu Kissa
Mathieu Kissa · il y a
Un très beau poème. Bravo !
Image de Flore A.
Flore A. · il y a
Rendre le faucon libre et s'envoler avec lui....
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Oui ! C'est ça la liberté.
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
Un peu trop religieux à mon goût, mais comme on ne sait pas de quel Dieu il s'agit, pourquoi pas ?
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Religieux ? Pas tant que ça, en fait ni ce Dieu ni le Prince ne jouent un rôle véritable dans cette pièce, ils sont invoqués, mais ne servent à rien. Pas de lien et de réelle interaction, ce n'est donc qu'une apparence. ;)
Image de Houda Belabd
Houda Belabd · il y a
Le dernier des poètes aurait au moins dû prendre connaissance de ce magnifique poème !
Image de Gabriel Meunier
Gabriel Meunier · il y a
j'aime ce texte et je rejoins volontiers votre philosophie...A+ et belle journée !
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci pour le commentaire et le salut énergique que je vous retourne bien volontiers.
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Très bel hymne à la liberté...
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci. C'est bien cela. Et le suicide, que certains lecteurs trouveront inconvenant dans cette histoire, en est une suite logique. Le regretté Guy Bedos disait : "Le suicide, c'est l'ultime expression de la liberté. De savoir que l'on peut choisir sa mort, ça aide à vivre. "
Et de manière plus travaillée, Camus, introduisant le Mythe de Sisyphe écrivait : "Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c'est le suicide. Juger que la vie vaut ou ne vaut pas la peine d'être vécue, c'est répondre à la question fondamentale de la philosophie."
Face à l’absurdité de la vie, chacun sa réponse, libre.

Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Choisir sa mort ne mène pas forcément au suicide... cependant refuser de vivre sa vie, son idéal, cela peut être vu comme un suicide - perte de sens - perte de vie.....seulement survie....
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Belle réflexion !
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
merci

Vous aimerez aussi !