De celui qui exige une photo

il y a
1 min
1
lecture
0
Quand il s’agit de décevoir

Il se pourrait je vous l’accorde

Que me battre soit illusoire

Que j’aie à mon arc plusieurs cordes

L’art du refus et de la fuite

I’m not desperate don’t worry

Moi si, pourtant là tout de suite

Ton charme n’aura pas suffi

Crie donc au vol crie qu’on te trompe

L’abus que tu fais des photos

Tarit ton aura et l’estompe

C’est pathétique, oui tu es beau

Mais de quel droit imposes-tu

Des règles toutes en ta faveur

Empreintes d’un mépris perdu

Sous des talents de séducteur

Et oui c’est vrai tu m’as fait rire

C’était facile, tu as touché

A l’endroit même où vit le pire

Le cœur des filles abandonnées

Con de daron, tu paies pour d’autres

Tu paies pour eux au nom de votre

Lâcheté héritée d’Adam

Des premiers hommes et de leur faute

L’audace d’un désir ardent

Exprimé pour leur propre côte

Chair de ma chair je te méprise

Et pourtant je te veux éprise

Je prendrai plaisir à te prendre

Autant qu’à te cracher dessus

Je ne vais surtout pas entendre

Quand tu crieras que je te tue

Donc, monsieur, un peu de décence

Les règles je les ai, pourquoi

Ne puis-je les faire à mon tour

Moins de valeur, sans résonance

Ici ça va, parle pour toi

Ton regard fermé tout le jour

A ta propre misogynie

S’épanouit le soir quand il

Se glisse à tâtons dans le lit

Qu’il aura fui à minuit pile

Pauvre de toi sale roi des rats

L’honneur que te feraient ces bras

Tu n’en goûteras pas assez

L’enlacement et la rosée

Tout pétri de tes bas instincts

Tu te flattes dans des traits fins

Sans beauté j’aime encore ma tête

Ne compte pas sur moi, sale bête

Pour orner ton tableau de chasse
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,