Image de Artvic

Artvic

11 lectures

0

Dans la mélancolie des corps
Qui s’attirent comme des aimants
Et qui se collent sur un accord
A vouloir devenir amants

L’amour enrubanne sans effort
Ces âmes de sensualité
Qui se fondent à la nuit alors
Au langage de la nudité

L’un contre l’autre, plus fort encore
Et l’un dans l’autre s’abandonner
Jusqu’à sentir tous les trésors
Du plaisir qu’on a oublié

Dans une danse où viennent éclore
Des oui, des soupires prononcés
Des caresses lancées dans le port
Au cœur des bras entrelacés

La transpiration se fait d'or
Dans un va et vient impromptu
Un tremblement se fait plus fort
Et soudain tous les mots se tuent

Et là juste au fond de l’amphore
Une douce sensation qui renait
D'une pénétration indolore
La vie s’injecte une destiné...
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème