Danse à l'aube

il y a
1 min
129
lectures
97
Qualifié

Julie, 23 ans, étudiante en comptabilité gestion, je suis passionnée de mots (et aussi de chiffres, héhé "des chiffres et des lettres" ), depuis mon plus jeune âge. Ecrire est pour moi plus  [+]

Image de 2018
Image de Poèmes
Les yeux admirateurs,
Des rêves pleins le cœur,
Il s'écria, d'un ton enjoué :

"Ô Muse ! Allons, à l'aube danser !
Sous ce ciel d'été : immense toile dorée,
Les premières lueurs du jour, nous regarderons valser.
Nous ferons jalouser les cieux,
Eux, qui doivent rester là-haut, en ces lieux,
Ne verront que la joie dans nos yeux,
Celle de deux âmes unies sous un ciel d'été.

Oui, nous irons danser,
Bravant tous les interdits,
Les regards maudits.

Nous irons danser,
Jusqu'à ce que le temps ne soit arrêté,
Gravant cette instant pour l'éternité,
Dans nos deux coeurs battant à l'unisson,
Sur nos âmes qui, au loin, s'envoleront.

Allons danser, Ô Muse !
Allons danser, jusqu'à la nuit tombée."

Ainsi, dansèrent-ils tout le jour durant,
Leurs pas rythmant leurs coeurs battant,
Sous les premiers rayons du jour naissant,
Ils resplendissaient, scintillants,
Comme un million de brillants éclats,
Au point d'en faire jalouser les astres.

Une pluie diluvienne, tomba sur leurs deux corps, inondés,
Qui continuèrent cependant de danser.
La foudre s'abbatit au dessus de leurs têtes,
Brisant, en deux, le tronc d'un chêne.

Mais ils continuèrent encore et encore de danser,
Comme si, pas même les caprices de ce ciel d'été,
Ne pouvaient les arrêter,
Dansant ainsi jusqu'à la nuit tombée.

Au premières étoiles, encore, ils dansaient.
Et les astres dont les éclats resplendissaient,
Décidèrent de venger cet affront,
Cette véritable humiliation.
L'une d'elles, cependant,
Réticente à la vengeance,
Proposa de sonder leurs coeurs.

Ils y trouvèrent du bonheur,
Celui d'avoir passer le jour à danser ainsi,
Mais aussi celui de rivaliser avec les gardiens de la nuit,
Leurs coeurs en riaient,
Leurs âmes s'en moquaient.

"Ainsi donc, ils aiment danser ?
Nous les ferons valser.
Chaque nuit, jusqu'à la fin des temps,
Leurs âmes, pour nous, iront danser,
Qu'il pleuve ou qu'il vente."

Ainsi, encore aujourd'hui,
Chaque nuit,
Leurs âmes dansent, valsent, et s'envolent,
Ne formant plus qu'une, frivole,
Sous les yeux à la fois jaloux et émerveillés des astres,
Devant tant de beauté, de légèreté, et de grâce.
97

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,