DANS MA RUE, LE MATIN ( Pour Jean Calbrix.)

il y a
1 min
131
lectures
22

J'aime beaucoup raconter des histoires, pourtant je n'en fais pas. Je suis d'autant plus cool que je ne sais pas nager. J'espère rencontrer une jolie meuf qui prendra son pied de mes lettres. Au pied  [+]

De bonne heure dans ma rue, il n'y a jamais personne.
Je m'réveille en douceur, je replie mes cartons ;
Le plus dur ici-bas, c'est l'hiver- fin d'automne
Où pour trouver sa planque c'est du pur jus d'coton!

J'jette un œil aux poubelles, je vais boire un grand noir
Au bar tabac du coin ; c'est ouvert à cinq heures.
J'aime quand c'est la Ginette, la patronne, au comptoir,
Parce qu'elle me fait cadeau d'un bon gros croissant-beurre.

Vers sept heures, c'est la faune des merlus cravatés
Qui s'attachent à leurs cases fermées jusqu'au trognon ;
C'est des tronches pas croyables qui flairent le frelaté,
Leurs sillages puent l'oseille davantage que l'oignon.

Des fois, près d'eux je vois leurs greluches à perlouses,
Mesdames tanguent et s'agitent du bas de caisse à croupion!
Et pour peu que chien-chien vienne à lâcher sa bouse
Les voilà tout figé et plus g'lé qu'un lampion...

Dans ma rue j'vais au taf sur le coup des neuf plombes,
Quand les boutiques relèvent leurs jupons métalliques.
C'est aussi à c't'heure là que j'vois passer Colombe,
Cette petite nana brune au minois sympathique...

Comme toujours j'ai mon camp à la maison d'la Presse
Où Colombe file au train s'ach'ter ses magazines.
Quand elle remonte la rue, j'peux lui mater les fesses
Tandis qu'elles sont tant d'ombres rêvant dans les vitrines.

J'pose peinard devant moi la p'tite boite en fer blanc.
J'y ai mis des centimes pour faire semblant qu'à l'aise
J'en n'ai pas tant besoin d'la charité des glands
Qui m'balancent un peu d'cuivre et s'défilent à l'anglaise...

Dans ma rue le matin, c'est pas trop fatigant,
J'ai pas besoin d'hurler, de gueuler " Je vous aime ! "
C'est un itinéraire qui me va comme un gant.
Sans dec', une autre fois j'te dirai mes après-m'...

Vraiment, une autre fois, j'te dirai mes après-m',
J'te jure, sans déconner, j'te dirai mes après-m',

J'te dirai mes après-m'...
22
22

Un petit mot pour l'auteur ? 22 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Sous la gouaille, une grande générosité ! J’ai bien aimé cette lecture !
Image de Line Chatau
Line Chatau · il y a
J'aime beaucoup, je recommande et partage!
Image de Frédéric Petit
Frédéric Petit · il y a
Superbe de réalisme !!! Et je me prends à imaginer le trésor de Colombe tendrement envoile sous le cuir de sa jupette...

Merci de venir faire un petit détour sur ma page...

Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
J'aimerais bien connaître les aprem de ce monsieur réjouissant...
Image de Raymonde Verney
Raymonde Verney · il y a
j'ai relu ce texte avec plaisir amitiés
Image de Ardillon
Ardillon · il y a
Vas ! écrit en Argos... (c'est dans Iphigénie )
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
J'ai déjà lu cet émouvant texte, c'est pour quand que la société devienne plus humaine? Pour quand que les élus descendent de leurs perchoirs pour leurs apporter un soutien ,un abri une attention particulière à chacun d'entre eux?
Image de Vol-au-vent
Vol-au-vent · il y a
Une formidable "poésie de trottoir"
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'apprécie beaucoup les textes de Jean Calbrix. Nous avons tout les trois traité du même sujet : les gens dans la rue. Je suis encore plus heureuse de notre rencontre. A +...
Image de Paul Brandor
Paul Brandor · il y a
Une très heureuse découverte dans la rue.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
On voit bien le personnage, il nous est familier...bien vu. À chacun sa façon de faire la manche. Certains demandent 10 centimes. D'après un neveu à moi qui pratique "si on leur demande 1 euros ils vous envoient ch... si on leur demande 10 centimes, ils vous filent l'euro..." Mais où est le chien?
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Je viens de faire une très belle découverte . Votre personnage a de la gouaille , je pense que Gabin l'aurait adoré . Je me permets ,si cela vous tente d'aller lire mon p'tit poème en finale A l'air du temps . Si vous aimez vous pouvez le soutenir . Merci d'avance.
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
un excellent poème bien écrit . Je vote et bonne chance
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Dubois Jean, vous êtes Jean Calbrix? votre poème est triste comme sont tristes et délaissés les personnes qui vivent dans les rues.
Image de Richard
Richard · il y a
c'est bien pensé, et bien écrit, notre cher Calbrix doit être heureux... c'est un bon auteur! il a etait mon premier vote!!!
mon vote
invitation dans "mon château" une 1ère nouvelle, autobiographique... la derniere aussi car je ne suis pas un auteur, juste un destin atypique offert en partage... ;-)
merci

Image de Mjo
Mjo · il y a
Un personnage sorti d'un roman de Marcel Aymé. Belle écriture qui fleure bon le " jus de la rue". Mon vote
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un immense merci à vous, Jean, pour votre poème plein de gouaille qui met en avant la cassure sociétale et qui fait écho à mon carton, lequel est maintenant en finale. Je clique très fort sur j'aime !
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
je m'y perd, pourriez vous me dire le titre de votre composition qui est en finale? MERCI
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour, Gina. Le titre est "La société fait un carton" mais la finale est déjà très loin !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Super ! on pense à Carco, doux jésus...
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Je suis "passée à côté" de ce personnage que nous rencontrons pourtant si souvent... Merci, par ce poème, de le faire exister.
Image de Dubois Jean