1
min

Dans les lieux endormis que hante le silence

16 lectures

6

Dans les lieux endormis que hante le silence
Je regarde la nuit gommer le blanc chemin
Qui au loin s'est ocré comme un vieux parchemin
Alors qu'en voletant la neige fine danse.

Cinq heures vont sonner, j'entends que se balance
Le disque cliquetant dans le petit matin
De l'horloge comptant les heures du destin
Sans qu'un signe ne vienne arrêter la cadence.

J'écris des mots épars, comme petits cailloux
Qui viennent ponctuer des phrases anodines
A mon esprit butant sur des mots bien trop fous.

Bouillonnante, têtue, en voyant les défauts,
Je biffe les lignes, à mes yeux trop badines,
Et je renonce enfin, car les mots sonnent faux.
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Que vos mots sonnent juste au contraire de ce qu'affirme votre dernier vers ! J'aime l'image douce et calme de cette nuit ponctuée par la cadence de l'horloge puis le contraste qui s'établit avec la fébrilité qui règne dans les tercets, je me retrouve un peu dans cette insomnie créative . . . au plaisir Claire !
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
Subtil et beau
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Merci ces ces moments rares.
·