259 lectures

190

Qualifié

Un temps

Une pause...

Puis...

Puis
Les mots se taisent
Sans le savoir
Sans souffrir
Sans rien nous dire.

Un temps avant d'oublier
Ils parlaient
Lentement
Avec emphase
Libérant leur essence
Leur sens,
Versant parfois une larme
Si petite
Qu'elle aura rempli
Un océan de soupirs.

Puis

Puis
On a brisé le verre
On leur a dit
« Faites silence »
Et les mots ont obéi
Sans le savoir ?
Sans rien dire ?

Qui ?
Personne.
Son nom était personne.

Et nous ?

Et nous, nous avons hurlé
« À l'Académie les mots »
Pour qu'ils retrouvent
Leur chemin,
Pour qu'ils entendent
Nos voix
Qui s'éteignaient sans eux.

Ils se sont perdus, les mots
Dans le noir
Dans le soir
Vers nulle part.

Puis...

Puis tout fut oublié.

À la fin
Plus de mots
Nous n'avions plus rien à dire
Plus rien à brûler,
Seul sera resté
Le silence.

PRIX

Image de Printemps 2018
190

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Un grand silence vaut mieux qu'un tas de petits bruits assommants, puis le silence c'est aussi la pause et la pause fait partie de la musique. Et tout va bien en fait!
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
Image de Lo2mer
Lo2mer · il y a
Il y a l'EFS , l'Établissement Français du Sang
Vous êtes notre EFM , merci pour cette belle transfusion de mots ...

·
Image de Pierrine
Pierrine · il y a
Un mot : Chouette !
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
On n'imagine pas la chance que l'on a d'avoir la liberté des mots... Belle réflexion.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Quand la censure et l'autocensure auront le dernier mot. J'ai retrouvé l'odeur âcre de la fumée de "Fahrenheit 451" dans la dernière strophe, et les yeux qui piquent ...
·
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
ah merci de l'avoir relevé
·
Image de Bertrand Gille
Bertrand Gille · il y a
J'ai ressenti une "lecture à rebond", J'ai ressenti un cycle de mot qui démarre rapide puis ralenti pour se taire...
Puis...
ça repart pour un autre cycle...
Un peu comme un monologue, ou une discussion à deux, qui est destinée à mourir d'elle-même.
Maintenue en vue par ces sursauts qui ne pourront empêcher le silence de s'imposer...
Je suis peut-être complétement dans le faux mais c'est ainsi que j'ai ressenti votre texte.

J'avoue aimer la poésie classique mais ce poème m'a interpellé. Il aura réussi à me captiver pour que j'y passe un peu de temps à essayer de comprendre pourquoi. Du coup, Je vous octroie 4 voix sur les 5 que je peux décerner. Merci pour cette agréable lecture! :)

·
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
Il y a effectivement discussion, c'est un dialogue imaginaire comme si nous observions au comptoir d'un bar le monde changer. Après il n'est pas difficile de comprendre que je parle de liberté de parole, les mots ne sont là que pour accompagner nos voix, mais sans eux, nos paroles ne seraient que cris puis le silence. L'articulation que vous avez ressenti et que je n'ai volontairement placé hormis pour jouer avec le lyrisme du texte, je pense que c'est l'espoir qu'on ressent de voir les choses bouger. En tous les cas merci de votre lecture, j'apprécie beaucoup.
·
Image de Chantane
Chantane · il y a
que de bruit pour "le silence" belle poésie, j'aime sa légèreté
·
Image de Meliane Martin
Meliane Martin · il y a
J'ai aimé, et j'ai voté pour la liberté des mots :)Je ne peux que mettre un vote :(
·
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
rien de grave je ne concoure que pour partager mon amour de la poésie
·
Image de Coum
Coum · il y a
Quand on passe de l'oral à l'écrit, il y a une ramette et beaucoup d'encre.
Tous mes votes

·