Dans le murmure des hommes

il y a
1 min
524
lectures
435
Qualifié

Il n'y a de richesse que d'hommes et de femmes  [+]

Image de Été 2018
Le désert mime des contes ordinaires.
Dégrafés dans le sens du vent,
Ses bribes se lient d'amitié.

Le vent marin disperse tes mots, notes de musique.
En cet exil minimal, les sons animés, alignés,
Complices d'une partition, concert d'oiseaux en cage,
Voyage sur ton corps baigné de sable brun.

Les songes déchirés,
À notre ombre nue ondulée,
Souffle des dizaines de secrets,
Absorbés, digérés, parties de l'humus végétal.

Prends mes mains sèches, souffle la vie légère,
Tourne les âmes sans raisons.
La lune crisse bien des soirs.
Connais-tu d'autres histoires ?

La demeure des âges risque ses traits tirés,
De sagesse en partage.

Je sens couler l'eau chaude d'une cascade de vie,
Les larmes impriment le plaisir de ton prénom.
Mes pensées sont plus fortes que les mots.

435

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !