Dans le métro

il y a
1 min
121
lectures
8
Qualifié

On m'appelle aussi Berto... J'écris pour dialoguer avec l'autre, celui qui rêve de partir en passager clandestin sur le bateau ivre, au long des fleuves impassibles, pour s'offrir un autre destin  [+]

Les métros
Sournoisement plongés
Au fond des boyaux noirs

Les badauds
Soigneusement rangés
Le long des quais de gare

Les panneaux
Obstinément tâchés
De peintures de hasard

Les journaux
Négligemment jetés
Au fil des longs couloirs

Les naseaux
Terriblement gâchés
Par les relents du soir

Les journaux affichés sur les panneaux salis que lisent les badauds aux naseaux empestés qui guettent le métro

Les badauds abrités à l’ombre des panneaux reniflent les journaux, les naseaux dilatés, dans le fond du métro

Les panneaux fracturés par les badauds violents aux naseaux écumants dont parlent les journaux vendus dans le métro

À Saint Germain des Prés où je suis arrivé, les naseaux tout fumant parmi tous les badauds, blottis dans le métro, regardant les panneaux pour ne pas se tromper...

Mais où sont les journaux ?

Jetés, évidemment !

8

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !