Dans la ville

il y a
1 min
327
lectures
26
Qualifié

"Le Temps nous égare, le Temps nous étreint, le Temps nous est gare, le Temps nous est train", chantait Jacques Prévert. Ecrire un poème, c'est plonger dans l'instant, en éprouver la vie, la  [+]

Image de Automne 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Dans la ville
Il y a
Des histoires qu’on ne dit pas
Des gens que l’on ne regarde pas
Et ton pas au hasard
Il y a ton banc, ta peau, ton chant
Tes yeux énormes au milieu
Du visage
Ta mémoire espagnole et ton dictionnaire,
Aléatoire,
Des sourires d’enfants et des caresses attendues
Une pudeur qui dit souvent
Jamais plus
Dans la ville, tu as installé
Ton lit
Les étoiles, les routes, les cris
Cheminent
Et toi tu restes
Assis la main sous la tête
À me regarder vagabonder
Sur le courant de ma vie folle
Entre les pavés gris ont poussé
Des herbes vertes et un bouton d’or
Que tu m’as donné
Pour que je tienne encore
Mon sourire ouvert et dehors

___
Pour mon ami Jose, dernière maison Saint-Antoine, qui sait où il est maintenant ?
26

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !