1
min

DANS LA CHAMBRE SANS FENÊTRE

Image de Alhama garcia

Alhama garcia

28 lectures

1

DANS LA CHAMBRE SANS FENÊTRE



elle est revenue dans la maison
je la vois passer le revers de la main sur des photos
en noir et blanc
je reconnais de loin ma mère

« d’où viennent-elles ? »
elle me montre le couvercle d’une boîte à chaussures
tu veux les voir ?

tout en elle est douceur

je cherche à me peser par routine et dans le désordre
un pin a germé dans un coin de la chambre
avec de longues aiguilles souples

nous ne vivons plus ensemble
nous restons proches
(mais séparés)
je me penche vers elle

tandis que je pose la balance
sur un meuble j’ai la gorge serrée
je regrette — et je ne sais s’il faut le dire
j’hésite une seconde —
« qu’on n’ait pas eu d’enfant tous les deux »
et tant pis !

Elle se détourne un peu en montrant les photos
« c’est elle qui s’en est occupée. Tu ne l’aimais pas, je le sais ».

Il serait là, dans le désordre, avec nous, à sauter partout
je vois son fantôme comme s’il était mort et je me dis
mais il n’est pas mort jamais et maintenant c’est trop tard

au milieu de la chambre
je sens l’odeur d’une cigarette
c’est technique : je n’ai plus rien à dire
elle fume au lit

et debout mes vêtements à la main au bord du tourbillon
j’attends
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,