Dans l’ombre

il y a
1 min
212
lectures
31
Qualifié

J’écris pour tuer les mots mais ils reviennent toujours. Mon premier recueil "IN VIVARIUM" est disponible sur Bookelis.com, le second est en cours d'écriture. :) SHOP : debruvisso.com  [+]

Image de Été 2021
À travers la froideur des ténèbres boueuses,
Son ardeur contenue au cœur d'un petit œuf,
Elle attend que le jour impose un rayon neuf
Pour étendre en la nuit ses veinules noueuses.

Là, tout est noir encore et son œil ne voit rien
Qu'un infini chaos de matière organique,
Alors comme un serpent somnolent qui fornique,
Elle remue au hasard son membre de saurien.

Par sa force elle enfonce un piteux radicule
En brisant la moiteur de l'épais tégument,
Dans un enfer compact qui se montre clément
Pour mieux subir le viol de ce ver qui l'encule.

Alors comme abreuvée à des philtres vicieux
Ancrée au sein gonflé de la mère éternelle,
Elle arrache à son corps sa robe et sa dentelle
Puis lance un tentacule aiguillé vers les cieux.

Cette trompe se tord et se perd et se plie,
De désirs habitée, elle insiste beaucoup
Jusqu'à se libérer, se déployer d'un coup
Et ce germe inquiétant ressemble à ma folie.
31

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Si je peux oser, le "beaucoup" de la dernière strophe casse la noirceur Baudelérienne de l'ensemble.
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Une folie qui permet une libération ? Celle de la vie qui est en nous et que les carcans de la société moderne emprisonnent ? Je relis et apprécie toujours autant vos alexandrins !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Contente de te retrouver !

Vous aimerez aussi !