Dans l’obscurité

il y a
1 min
827
lectures
183
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Instant silencieux, discret, dérangeant, ce poème évoque avec brio une scène de voyeurisme fugace. L'utilisation de vers courts, d'images brèves

Lire la suite

Nicolas Bleusher, né dans le Nord, vit à Paris. À publié en janvier 2019 L’embarcadère aux éditions Jacques Flament, un recueil de textes courts sous-titré Confidences, fantaisies et autres  [+]

Image de Automne 2020
Entre deux lames.
Poussière grasse et toiles d’araignées.
L’œil oblique, silencieux.
Dans la nuit chaude, le bruit clair des conversations.
De l’autre côté de la rue,
La lumière très jaune du réverbère.
Parfois le torse nu,
Le filet de poils bruns du jeune homme,
Le déroulé fatigué d’un bas noir,
Au bord du lit.

Plaisir patient.

Parfois,
Le geste qui se fige,
Le déplacement interrompu.
Sensation, impression de…
Le nez qui interroge.
Ne pas bouger.
Un volet grince ou
Le rideau tiré, devant l’ouverture.
Rester longtemps, encore, dans l’obscurité.
Debout,
Immobile,
Après que la lampe se soit éteinte.
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Instant silencieux, discret, dérangeant, ce poème évoque avec brio une scène de voyeurisme fugace. L'utilisation de vers courts, d'images brèves

Lire la suite
183

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !