CYCLE

il y a
1 min
45
lectures
7

Lire ou écrire Écrire ou lire Lire & Écrire

Sous sa peau diaphane,
affleurent les os,
et son cœur martèle,
irrégulier.
Puisse-t-elle s'éloigner...
À l'affût l'ombre veille,
immobile et patiente,
dont le souffle glacé
enlace sa souffrance.
Dans une valse lente
bercée de litanies,
sa conscience s'essouffle.
Tout est si loin déjà...
Dehors dans le verger,
les pommiers sont en fleurs ;
en ce matin d'avril,
un cycle recommence.
7

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mireille d agostino
Mireille d agostino · il y a
La vie repart toujours.
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
Cycle des saisons, cycle de la vie. La terre respire.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un regard posé sur la vie qui continue alors que d'autres éteignent la leur .... en parvenant à voir que là-bas tout recommence .
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Le monde suit son cours, naissance, mort, renaissance...
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
tout s'éteint, se rallume, puis s'éteint!
... et se rallume!

Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Bonjour Phil,
Votre commentaire m’évoque ce passage du Petit Prince avec l’allumeur :
« - Bonjour. Pourquoi viens-tu d'éteindre ton réverbère ?
- C'est la consigne, répondit l'allumeur. Bonjour.
- Qu'est-ce que la consigne ?
- C'est d'éteindre mon réverbère. Bonsoir.
Et il le ralluma.
- Mais pourquoi viens-tu de le rallumer ?
- C'est la consigne, répondit l'allumeur.
- Je ne comprends pas, dit le petit prince.
- Il n'y a rien à comprendre, dit l'allumeur. La consigne c'est la consigne. Bonjour.
Et il éteignit son réverbère.
Puis il s'épongea le front avec un mouchoir à carreaux rouges.
- Je fais là un métier terrible. C'était raisonnable autrefois. J'éteignais le matin et j'allumais le soir. J'avais le reste du jour pour me reposer, et le reste de la nuit pour dormir...
- Et, depuis cette époque, la consigne a changé ?
- La consigne n'a pas changé, dit l'allumeur. C'est bien là le drame ! La planète d'année en année a tourné de plus en plus vite, et la consigne n'a pas changé !
- Alors? dit le petit prince.
- Alors maintenant qu'elle fait un tour par minute, je n'ai plus une seconde de repos. J'allume et j'éteins une fois par minute !
- Ça c'est drôle ! Les jours chez toi durent une minute !
- Ce n'est pas drôle du tout, dit l'allumeur. Ça fait déjà un mois que nous parlons ensemble.
- Un mois ?
- Oui. Trente minutes. Trente jours ! Bonsoir.
Et il ralluma son réverbère.
Merci de votre lecture !

Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
Merci de ce rappel... Je l'avais relu il y a quelques jours, justement, et sans doute m'a-t-il "subliminalement" inspiré...
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Je suis séduite par la beauté de ces mots et le mystère qu'ils expriment...
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Ce poème je l’ai couvé longtemps 😊
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un beau chant, une conviction, qui évoque l'éternité de l'âme. (Cette lecture n'est que la mienne.).
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Elle est éternelle à sa manière, à travers ce qui reste après nous et qui se perpétue
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
C'est ainsi que je le perçois !

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Dilemme

Jennifer Marquié

Avant même de la voir, Julien la devine... Manon. La pièce entière est saturée de son parfum ; une odeur chaude et profonde, enivrante ; une empreinte olfactive qui n'appartient qu'à elle. Il ... [+]