Croque-mort

il y a
2 min
1 458
lectures
137
Finaliste
Jury
Recommandé
Image de Printemps 2015
Depuis mon âge tendre les vivants m’énervaient
Tout le temps à se plaindre à ne jamais rêver
Envieux de leurs voisins et jamais satisfaits
Ils traversaient leur vie entassant les regrets

Des amours perdues et des cœurs blessés
Des fortunes gagnées mais où les emmener
Dans tous les cimetières dans lesquels je vais
La poussière des corps non n’est jamais dorée

Des quêtes éphémères de choses inutiles
Des rêves de chimère de valeur trop futiles
En convoitant des choses qui ne servent à rien
On jette un drap pudique sur son triste destin

Toujours désespérés et jamais rien n’allait
Dans les rues de nos villes personne ne souriait
Les pauvres se plaignaient de n’avoir pas assez
Les riches s’inquiétaient de perdre ce qu’ils avaient

Le lundi c’était dur vivement vendredi
Vivant chaque semaine la même parodie
Les humains m’énervaient je vous l’ai déjà dit
Et un jour j’ai craqué de toutes ces litanies

J’ai quitté les vivants et j’ai choisi les morts
Et dans un entrepôt je veille à leur confort
Ils sont toujours d’accord à toutes mes critiques
Sur le monde de dehors et sur la politique

Et chaque mercredi j’achète le canard
Assis au milieu d’eux je leur lis les histoires
Scandales financiers ou impôts impayés
Ils répètent après moi le nom des députés

Parfois certains vomissent et d’autres ont la diarrhée
D’apprendre où va l’argent qu’ils ont durement gagné
Tellement excédé je me souviens qu’une fois
Un a même réussi à faire lever son doigt

Et j’ai passé du temps au moins pendant une heure
À vouloir replacer ce foutu doigt d’honneur
Aux membres de la famille qui allaient arriver
Comment aurais-je pu simplement expliquer

Que ce majeur dressé je pouvais l’affirmer
N’était pas pour le mort sa dernière volonté.
Toute la cérémonie j’avoue j’ai transpiré
Qu’il ne retrouve l’envie de ce geste grossier.

Certains journaux parfois leur donnent d’autres idées
Et ce n’est pas le doigt qu’ils se mettent à dresser
Mais là j’ai été clair j’ai mis les choses au point
Qu’ils se débrouillent entre eux je n’y mets pas les mains !

Heureusement pour moi c’est calme en général
Et ils écoutent bien quand je lis le journal
Et quand on parle d’eux dans la rubrique nécro
Je fête ça avec eux en prenant l’apéro.

En plus de la nécro ils aiment la météo
Enfin ils veulent savoir d’une part s’il fera beau
Quand le long corbillard fera son numéro
S’ils doivent mettre une laine ou prévoir un manteau

Ne croyez pourtant pas que ma vie soit très gaie
Si j’ai beaucoup d’amis avec qui plaisanter
Ça dure quelques jours et l’on doit se quitter
Ils ont mon 06 ils peuvent toujours m’appeler.

Je ne sais pas vivants mais depuis qu’ils sont morts
Moi je trouve vraiment que ce sont des gens bien
Car ils ont tout perdu leurs amours leurs trésors
Et je peux le jurer ils ne se plaignent de rien !

Recommandé
137

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !