Croire

il y a
1 min
20
lectures
8

Des mots et des sensations éclaboussants le papier d'encre pourpre et sauvage  [+]

Qu’il est difficile de croire
De croire à la vie, à l’amour,
A la mort.
De croire en soi, d’abord, comme un don que l’on fait à ce corps
Démantibulé par la vie.
Croire que l’on peut croire en quelque chose...
Mais l’amour creuse parfois des sillons si profonds qu’il ne reste
Que peu d’espoir d’y croire.
Le corps est abîmé. Le cœur est déchiré.

Altérée par les marques d’une vie qui m’a pourtant épargnée,
Je me sens souvent partir, au loin, sans but et sans courage,
Seule. Désœuvrée, comme si un vent violent me poussait loin
De ma maison pour me déraciner toute entière.

Toute cette solidité factice n’est que l’ombre d’un mensonge.
Je ploie sans effort au moindre bruissement de feuilles qui tombent.
Et le plus silencieux des soupirs réveille mes sombres pensées.

Croire en ce qui n’existe pas, ou qui n’existe plus
Croire, c’est boire à la vie, boire à l’envie
Croire, c’est voir loin, enfin
C’est aimer aussi.
Je crois en toi.
8

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,