1
min

80 lectures

18

L’enfant arrive au monde au milieu des vivats,
Passe de bras en mains et, par ses lèvres roses,
Sortent des cris de vie – Ô les primales proses,
Vocalises perchées de petite diva ! -.

Sa famille lui doit bien des douces années :
Candeurs et mélodies d’école maternelle,
Rires, jeux et poupées, Nicolas, Pimprenelle,
Nattes blondes au vent et courses déchaînées.

Vers onze ans, elle accède aux portes du Lycée
Où brillent les atouts de son intelligence,
Toute entière occupée à l’indicible urgence
D’apprendre avec plaisir l’Iliade et l’Odyssée,

L’Histoire, le Français, les Sciences, la chimie...
Bonne élève partout, Eñas est une étoile
Que ses parents, haineux, isolent dans leur toile, 
Afin qu’au grand jamais n’approche... « l’ennemie ».

***

C’est quelqu’un de mauvais, au sordide portrait »
Entend-t-elle à tout va, « la pire des grand-mères »
« Qui n’a jamais aimé ses enfants ! et ta mère
« Ne veut pas que tu sois victime de ses traits »

« Tu ne la verras pas, car nous t’aimons beaucoup,
Nous faisons tout pour toi et te voulons heureuse ! »
Crédule, démunie, vulnérable, peureuse,
Eñas en fait son deuil, sans accuser le coup,

***

Du moins le semblait-il !...

***
                              Quarante années plus tard,
Sonne à mon Cabinet une femme sans âge,
Triste, désemparée, larmes sur le visage,
Venant de découvrir - hélas, trop en retard ! –

L’odieuse ignominie, l’affre du crime blanc
Dont on l’a, chaque jour, depuis sa tendre enfance,
A petit feu tuée, naïve sans défense,
Sous des prétextes vils, ornés de faux-semblants.

On a menti sur tout, la rendant aliénée,
On a dressé des murs sur un terreau d’argile,
Mutilé sa jeunesse et ses rêves fragiles,
Miné son avenir avant que d’être née.

***

N’allez pas chercher loin, dans des pays guerriers,
La violence barbare où le meurtre fourmille,
Elle est près de chez vous, parfois dans la famille,
Condamnant vos petits qui ne purent crier,

-Trop jeunes, ignorants, aveugles, abusés-
Leurs drames de gamins, objets de malveillance,
Adultes abimés par votre défaillance,
Qui viennent au divan, comme des accusés,

Le jour où tout va mal, chercher la résilience !




D.H.
18

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Dur mais, hélas, trop souvent véridique...Beau texte Dominique.
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
mes remerciements à vous Jarrié .
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Les secrets de famille existent plus que l'on ne pense. Une belle poésie !
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
oui, merci Atoutva
·
Image de Ismérie Gladys
Ismérie Gladys · il y a
Un sujet douloureux que, hélas, je connais bien pour avoir été victime du syndrome d'aliénation parentale.
·
Image de Trebor
Trebor · il y a
Assez déroutant ... bonne analyse de drames trop souvent non connus.
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
merci Trebor, Syndrome d'Aliénation Parentale !...
·
Image de Daniele Gardes
Daniele Gardes · il y a
Bien vu bien décrit bien analysé
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
hello Danièle, content que ton expertise valide mon exposé!..
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Le silence... des agneaux!... Le cri des mots. Merci Dominique.
Arno

·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
hey Arno, merci d'être passé ici !...
·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
inattendu, mais j'aime beaucoup
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
merci Nocolaï, la poésie sert aussi à dénoncer ! au plaisir..
·
Image de Daniel Glacis
Daniel Glacis · il y a
Belle et touchante poésie, Dominique... Belle soirée à toi ! Daniel.
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
grand merci Daniel de t'être arrêté ici !
·
Image de Lilytop Harent
Lilytop Harent · il y a
Ouf ! Vous m'avez fait peur ! Je n'ai plus l'âge pour qu'on m'offre des bébés !
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
désolé pour la peur Lilytop, mais vous êtes solide, elle ne vous vaincra pas! merci de votre passage.
·
Image de Che
Che · il y a
Triste histoire, joliment versifiée.
Diable un oxymore
La poésie en est édifiée.

·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
Hello Che, merci bcp
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème