Crépuscule

il y a
1 min
2
lectures
0

Poète insouciant épris d'art japonais et pratiquant les arts martiaux depuis 40 ans, je vois la vie comme une grande fresque que l'on dessine à chaque seconde, avec une grande vague à la naissance  [+]

Le soir tombe sur la ville, des reflets colorés
S’éteignent dans le ciel gagné par une nuit bleue
Ces pensées dans sa tête bousculent encore un peu
Ce héros magnifique à l’air fatigué

Au dessus de son front se répand l’océan
Et ses rêves éphémères se noient dans l’infini
Son corps tout entier avide de cette vie
Semble vouloir quitter son univers béant.

Ses yeux clos sont ouverts aux vibrations nouvelles
Emanant de l’azur et semblant l’attirer
Telles de belles sirènes éternelles et cruelles
Jouant avec son cœur solitaire, déchiré

L’harmonie silencieuse règne sur la scène
L’homme est assis par terre son esprit rêve au loin
A l’espoir du retour ô magnifique reine !
Tandis qu’à l’horizon le soleil revient.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,