Coucou d'antan

il y a
1 min
295
lectures
41
Qualifié

Cinéaste et photographe de formation, j'ai travaillé dans la communication. J'aime les arts plastiques et la littérature. La poésie, la musique. J'ai l'impression d'avoir toujours cherché à  [+]

Image de Eté 2015
De quel bois enchanté est faite ta maison ?
Quel Bacchus inspiré orna aussi gaiement

De pampres mordorés les huis de ton chalet ?
Quel Gepetto sculpta ton amusant oiseau ?
Quel horloger naïf au génie enfantin
Combina tes ressorts aussi habilement ?
Pour toute réponse, petit coucou d’antan,
Tu surgis et tu chantes, aussitôt j’imagine
Un hameau de montagne, un paysage alpin,

La longue procession des sapins en manteau,
La silhouette arrondie d’un toit tout enneigé,
Un plumet de fumée sortant d’un manchon blanc,
Le froid, le vent, le gel, l’âtre ronflant dedans,
Des fumets de galettes et de pain aux amandes...
Coucou... Coucou... Coucou... six heures sonnent ici
Et j’ai cinquante-huit ans ! Coucou... Coucou... Coucou...
Ton bec est grand ouvert sur ton gosier rosi.
Puis ton caquet se ferme avec un bruit d’écrou !
Il faut être patient pour te voir ressortir.
Lorsque j’étais enfant ces éclipses réglées
M’étaient insupportables ! Maintenant j’attends,
Sans plus aucune presse et tout en bavardant...
Je suis chez ma tante qui vit de souvenirs.
Les joies de son passé remplissent de bonheur
Son cœur solitaire et l’âme de sa maison.
Je l’écoute, nous rions, tandis que tu scandes
De ton tempo parfait la course des planètes
Et la tranquillité de notre petit monde.
Ton balancier frappe sa litanie têtue.

Tes contrepoids forgés discrètement cheminent
Pommes de pins tirées par des chaînettes d’or
Tour après tour filant le long rouet du temps.
À gorge déployée le bel oiseau ressort !
Vaniteux comme un coq il pousse son volet !
Coucou... Coucou... Libérant la porte des songes
Où des fées acrobates habillées en tutus
Coucou... Coucou... Coucou... et des lutins jongleurs
Dansent sur des trapèzes et chantent en zézayant !
Seul ton cadran sérieux indique gravement
Leur route balisée aux pointilleuses aiguilles.
De leur moindre retard soi-disant on s’inquiète !
Aussitôt ma tante répare tes secondes
Et ses mains minutieuses effacent tes mensonges !
Mais je vois clairement dans son œil qui scintille,
Son humour et ton chant dans la ruse associés
Bien se moquer du temps et de l’éternité.

41

Un petit mot pour l'auteur ? 66 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Elégant !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très poétique votre coucou, vos vers nous emportent dans une ronde poétique.
Image de Francesca Fa
Francesca Fa · il y a
Très très charmant
Image de Nabelle Martinez
Nabelle Martinez · il y a
j'aime bien cet image du vaniteux oiseau qui ose s'expulser de sa planquette, vaillant ! merci
si le coeur vous en dit, j'ai deux poème saint valentin en compèt' : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/de-toute-eternite-1
et aussi
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/foudroyes
si l'un ou l'autre (ou les deux vous plaisent)... mais sans obligation.

Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un bel hommage au coucou qui a bercé notre enfance. Il n'est plus bien à la mode, c'est dommage !!
Image de Zenso
Zenso · il y a
A savoir attendre le coucou l'on verse dans la rêverie, dans son paysage l'on tombe.
Bravo.
Je vous invite à voir le mien.

Belle soirée.

Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Triste nouvelle : vous étiez l'un des lecteurs de Jihème. Il est décédé suite à la leucémie, dont il se moquait dans ses textes. Rendez-vous sur "Rayons rouges". pour un hommage que pourra lire sa famille.
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/rayons-rouges

Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Je l'entends chanter au loin, ce coucou... Mon vote ! :-)
Image de Rtt
Rtt · il y a
J'ai lu votre oeuvre Didier et vos commentaaires.
Aphorisme dites vous suis-je mûr pour l'Haïku? Ma modeste production correspond à des états d'âme inspirés parfois par deux trois mots entendus, des paroles échangées, un coup de coeur passager et je laisse libre cours à mon imagination.
Souvent je réalise au premier jet ce qui ne sera pas trop mauvais de celui qui l'est déjà .
Un poème en vers libre me demande à peine un mois, je me réveille certains matin avec des rimes que je note pêle -mêle .
Parasol commença en "vêtue si légèrement" tomba en panne très rapidemeent et fut le seul que je mis 3 ans à conclure 2008-2011!
Je cherche plus à faire chanter les mots qu'à trop bien les ordonner et j'adore, ça vient de mon passé dans l'aviation, les chutes!
Vous avez mon vote car j'aime

Image de JPB Romancier
JPB Romancier · il y a
Coucou c'est moi ! très sympa votre écriture. Je vote donc pour vous.
Je suis moi-même en compétition dans la catégorie « nouvelles »
Si vous aimez la poésie du mythe Arthurien et de Merlin et que le cœur vous en dit !
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/du-fond-de-l-esplumoir-1

Vous aimerez aussi !