1
min

Côtoyer les étoiles

Image de HH

HH

41 lectures

7

5h30 du matin
Encore une nuit de réminiscences
À travers ses lumières satin
De mes plus anciennes errances

Celles des nuits toujours blanches
Cette jouissance d'appartenir à la nuit
Avec ses dérives les plus franches
Et cette enivrante absence de bruit

Ce plaisir de faire durer chaque heure
Et de sentir cette toute puissance
Même face à certains leurres
D'être dans un monde d'une autre essence

Les noctambules me comprendront
De préférer l'ombre à la lumière
Les bien-pensants peut être s'offusqueront
Que d'être si différent rend fier

Et oui je vis la nuit
là est ma profonde nature
C'est là que j'évolue et réfléchis
A l'abri de l'ombre des murs

Ils sont ainsi franchissables
Paraissant à ce moment si malléables
Les étoiles sont des diamants
Que j'effleure des doigts à chaque firmament

HH le 10/02/16

Je te dédie ce poème amie si semblable et si différente du commun des mortels que tu te reconnaîtras sans peine

Thèmes

Image de Poèmes
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Freddy Potec
Freddy Potec · il y a
C'est beau une ville la nuit, comme disait Bohringer. Je vote
·
Image de HH
HH · il y a
Petite erreur de frappe l'intitulé exact :"esprit de la nuit faveur d'une lune qui éblouit "bien à vous HH
·
Image de HH
HH · il y a
A vous chers commentateurs si cette œuvre vous a plu une encore plus profonde est à l'étude pour le grand prix du court elle s'intitule esprit de la nuit faveur de la nuit qui éblouit si le coeur vous en dit et qu'elle apparaît enfin lisible amicalement et un franc merci pour vos commentaires HH
·
Image de Pierrot
Pierrot · il y a
Un poème qui rend hommage aux noctambules...dont je fais parti.
J'aime.

·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
La nuit peut être une ennemie qui réveille des peurs abyssales, nos silences, nos manques, ou une amie, du moins une partenaire, inspiratrice, accompagnatrice, rassurante parfois, loin de la violence du monde diurne. Si elle est refuge, les étoiles peuvent éclairer pour montrer notre chemin, et les murs écouter nos complaintes... J'ai beaucoup aimé votre poème joliment écrit où je me suis reconnue... Merci.
·
Image de Noli Nola
Noli Nola · il y a
Je vis en partie la nuit moi aussi. Enfant, c'était comme pour Claudine Lehot sources d'angoisses. Aujourd'hui, la tranche 22h - 03h est celle où je me sens moi-même, bien. Je comprends que l'on puisse se sentir protégé par l'obscurité, la douce musique intérieure qu'elle procure parfois.
·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
il est magnifique ! Pour moi les nuits blanches sont plutôt sources d'angoisses et d'énervement. Bisous
·