Conversation protocolaire sur le « virtuel »

il y a
1 min
3 473
lectures
829
Lauréat
Public
Recommandé

- Ecrire c'est vivre plus "fort" - -Ne pas partager est une perte de temps... Merci à vous de m'en faire gagner -  [+]

Image de Printemps 2017
— Que me dites-vous ma chère, vous surfez sur le net
Ce lieu de perdition, où avez-vous la tête ?
Les fauves qui y rôdent, ça j’en suis convaincue,
N’ont qu’un seul objectif : croquer votre vertu.
— Allons donc chère amie, je vous prie, pas d’alarme,
N’allez pas de cela en faire tout un drame
Nous en avons parlé et je vous le rappelle,
Ce « monde » comme vous dites est un monde virtuel.

— Ainsi vous naviguez dans ce lieu interdit,
Repère de brigands, de violeurs, de bandits !
Et vous avez fait quoi ? Dois-je en croire mes oreilles ?!
Donner vos nom, prénom et même adresse email !
Et votre téléphone ? Manquait plus que cela !
Mais ce type, ma chère, veut vous mettre dans ses draps !
— Faut-il encore une fois que je vous le rappelle ?
Ce type comme vous dites est un type virtuel.

— J’étais, je me souviens, sur un site de jeux
Et bien que n’étant pas d’un naturel curieux
J’ai, trouvant son pseudo vraiment pas ordinaire,
Demandé l’origine à son propriétaire.
Alors, spontanément, et sans se faire prier
C’est tout naturellement qu’il me l’a expliqué.

Nous nous sommes retrouvés, sans avoir rendez-vous,
Tous les soirs sur le site pour y jouer... c’est tout !
Et parfois en attente de nouveaux adversaires
Nous bavardions tous deux... Rien d’extraordinaire !
Puis de parties ouvertes en parties plus privées,
À vrai dire je n’sais pas comment c’est arrivé,
Mais un fait est certain, pardonnez-moi si j’ose
Vous dire que nous étions simplement en osmose.

— « Osmose », mais malheureuse, savez-vous seulement
Ce que veut dire ce mot que vous trouvez charmant ?
— Pas vraiment, je l’avoue, mais quand le dictionnaire
Nous en a révélé enfin tous les mystères
Nous avons beaucoup ri, tous deux, et de bon cœur
Car il possède aussi un humour ravageur.
— Ensemble vous riez ? Mais vous perdez l’esprit !
Savez-vous bien ce que l’on dit de « femme qui rit » ?
— Ce rire qui nous unit n’est pas vraiment réel
Il appartient aussi à ce monde virtuel.

— Depuis vous conversez ensemble tous les soirs ?
— C’est ça nous conversons... Ne faites pas tant d’histoires !
Nous parlons de famille, d’enfants et de chansons,
De tout de rien, d’amour et même de religions.
— Ah ! Vous parlez d’amour ! Et vous allez, ma belle,
Me répéter encore que tout ça est virtuel.
— Tout est parti d’un jeu alors souffrez ma chère
Qu’à cette question-là, j’oppose mon... joker.

Recommandé
829

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !