1
min

Contemplation

Image de FatMacDo

FatMacDo

20 lectures

5

Je ne peux m'adonner à disparaître
Dans ta douceur,
Pas encore.
Les matins sont mous
Et indécis,
Et la mer de mots,
Et les images,
Et les couleurs,
Sont si loin dans l'horizon.
L'ardeur des jours où je m'oublie
Reviendra
Peut-être,
Comme une inclination.
Et alors je saluerai de la tête
Et du coeur aussi,
Toute forme et sa nature.
Et tu m'auras,
Fidèle outil,
Et nous glisserons sur tout.
Sur les choses
Et sur l'homme,
Sur le fait qu'ils sont fragiles.
Et nous les rendrons aimables,
Et nous les traduirons
Pour en extraire l'innocence.
Et nous les rendrons aimables,
Et nous les aimerons.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une structure originale pour cette poésie qui évoque si bien toute une ambiance de Bonheur !
Bravo ! Puis-je vous inviter à visiter “Sombraville” qui est en FINALE pour le prix Imaginarius
2018 ? Merci d’avance et bonne lecture !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
Disparaître dans le paysage, croire encore au bonheur en toute simplicité, douceur nuage, odeur forêt verte et vague bleue, couleur soleil levant et fleur de printemps, silence de neige et chants d'oiseaux.
·
Image de Zepabu
Zepabu · il y a
Un petit bonheur qui tient dans nos coeurs
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Bonjour à vous,
Une minute. Juste une minute et le matin est déjà beau. Il n'est pas mou. Il sautille. Il gambade. Il virevolte. Il sent bon. Il est empli de vos mots indécis et lointains et maintenant, je sais que tout sera possible et la douceur et l'élan des cœurs qui battent bien fort.
Merci infiniment

·
Image de FatMacDo
FatMacDo · il y a
Merci pour ce magnifique commentaire Lafée.
·