1
min

Conflit

Image de Marco

Marco

15 lectures

3

Aux femmes affolées, courant dans les rues
Laissant les larmes couler
Sur leurs joues rouges empoussiérées

Aux égouts éclatés, des rues défoncées
Des maisons coupées, écoles éclaboussées
Terrain bombardé, habitants effacés

De pauvres hères errants
Dont le tissu social est abîmé
Il reste encore quelques civils
Postés en embuscade, des pierres à la main
S'insurgeant contre l'occupant

Descendant les rues sur leur char Merkava
Contre les balles de kalachnikov
L'odeur des chairs mourantes, empestant
Empli l'air

Seul un complexe fortifié subsiste
Qui occupe les quelques hectares de terre
Ou croupit l'occupant, caché derrière les murs

À l'abri des rafales de tir
Attendant que les hommes s'entretuent
Donnant aux uns et autres, des armes
Pour faire saigner les corps

Les corps mutilés de jeunes gens
Entache les rues, sous le soleil
IL reste des corps aux chairs éclatées
Offertes à la folie des hommes
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Folie qui ne doit pas être passée sous silence...
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
Oui, la folie des hommes...
·