Confine ment

il y a
4 min
1
lecture
0
Le cheval sauvage et le cheval dressé


« Bonjour compère ! dit le cheval sauvage.
- Bonjour ! répond le cheval dressé.
- Que portes-tu donc sur ton dos ? demande le cheval sauvage.
- Une couverture, et sur la couverture, une selle...
- Et sur la selle, c’est quoi ?
- Ah ça ! Un humain !
- Un humain ? Qu’est-ce que c’est, un humain ? demande le cheval sauvage.
- Un humain ? C’est un machin qui va sur deux pieds et qui fait le malin.

Ecrit il y a au moins quinze ans dans le monde d’avant








Quand un ami s’en va

Quand un ami s’en va
C’est une histoire que l’on perd
On reste alors là
Avec des questions plein les bras
A attendre la suite du récit
Mais rencontres effacées
Mais plaisanteries qui ne viendront plus
On se voyait peu
Parfois même pas une fois l’an
A chaque croisée pourtant
La poignée de main était sincère
Le rire clair
Parce que l’on savait
Qu’au cas où
On aurait su compter
L’un sur l’autre
Quand un ami s’en va
C’est une histoire que l’on perd
L’arbre d’une forêt
Qui cependant forêt demeure
Il est bon de s’adosser
au tronc
d’un centenaire
philosophe
du temps qui passe
et après chaque hiver renaît
Il est bon de s’adosser
au tronc
d’un centenaire
fermer les yeux
imaginer la suite de l’histoire
et rire avec l’ami qui s’en va
un salut de la main

27 mai 2020





Lorsque tu verses de l’eau chaude dans une théière déjà partiellement remplie la première goutte surprend celles déjà installées. Alors le choc provoque une éclaboussure. Quelques gouttes sont projetées à l’extérieur car les nouvelles veulent prendre la place. C’est violent. Après ça se calme. La théière se remplit avant que le buveur ne la vide.
29 mai 2020


Comment conjuguer le verbe confiner au futur inconnu

Comment conjuguer le verbe confiner au futur inconnu
Qui le sait est un menteur une menteuse ou un bonimenteur
Qui le sait est un usurpateur un faussaire de vérité un profiteur de crédulité un odieux esbroufeur colporteur d’impossibles prédictions
Qui le sait est un charlatan un opportuniste marchand de crédulité extorqueur de naïveté vampire nécrophage flatteur de désarroi
Qui le sait est un imposteur pirate pillard filou canaille de la pire espèce margoulin sans scrupule trafiquant de confiance
Comment conjuguer le verbe confiner au futur inconnu
Qui le sait est un mauvais homme une femme malhonnête comme il en est aujourd’hui quand les gens espèrent confiner juste au présent et rien de plus

7 avril 2020

Assis à ce bureau

Assis à ce bureau, le drapeau tricolore derrière lui, l’homme martèle avec grande solennité
Nous sommes en guerre !!!
Nous sommes en guerre !!!
Nous sommes en guerre !!!
Trois fois
L’homme a le regard pétillant, des étincelles rafalent de ses yeux, des éclairs mitraillent, un feu nourri crépite et flammes et fumées incendient
On sent bien que l’injonction lui plaît
Nous sommes en guerre !!!
Nous sommes en guerre !!!
Nous sommes en guerre !!!
Trois fois
Assis à ce bureau, l’homme devient général
Nous est son armée

29 mai 2020





Le sujet le roi et les ministres

Sujet, si tu n’obéis pas tu seras sanctionné
Sujet, si le policier le décide, tu seras sanctionné
Et le roi ?
Le roi, c’est le roi, il fait ce qu’il veut
Et les ministres ?
Les ministres, ce sont les ministres, ils font les ministres
Mais, le roi et les ministres, ils obéissent aux lois ?
Sujet, le roi et les ministres, ils n’ont pas de temps à perdre à obéir aux lois, ils les font, c’est déjà beaucoup, et ça prend du temps

29 mai 2020








Certains parlent de guerre

Certains parlent de guerre
Quand ailleurs elle sévit et tue et détruit et mutile des murs antiques des statues des temples des rues des hôpitaux et saignent crient pleurent fouillent explosent pulvérisent achèvent et torturent
Certains parlent de guerre
Quand une épidémie se propage se diffuse se répand saute de puce en puce d’un continent l’autre et sème et panique et tremble et lamine et arrache et isole et passe de vie à trépas solitaire sous les masques
Certains parlent de guerre
Quand ailleurs et partout à la fois un dérèglement majeur chevaux fous à tombeau ouvert oragent tempêtent raz de marée typhons submergent et fondent inondent ensevelissent débordent chavirent troublent les eaux pures des lacs et des mers et partent en fumée hectares d’hectares continents entiers déserts à venir vite plus vite qu’une vie d’homme et sa fille et son fils et d’autres après
Certains parlent de guerre
Ce n’est que pour faire peur fille ce n’est que pour faire peur fils ils savent que la peur agenouille et fait lever les visages vers celui qui a don de parole savoir de rhétorique et qu’ils auront tout loisir de pratiquer de distiller de manœuvrer de rendre bâton sanction matraque enfermement prison acceptable supportable bien normal
Certains parlent de guerre
Qui dit qui l’a incitée
Qui dit d’où elle vient
Qui dit qui l’a inventée
Qui dit d’où elle s’en ira
Qui dit qui l’aura décidée

1er mai 2020


Siffle oiseau
Au faîte du platane du chêne du saule ou du cyprès
Des lueurs de l’aube à la nuit tombée
Siffle oiseau
Ton rire retrouvé au calme des confinés

13 avril 2020

C’était le temps
C’était le temps où les silences étaient beaux et grands
Les moteurs s’étaient tus les machines à l’arrêt les avions les bateaux les autos ne griffaient plus le ciel ni la mer ni les terres

C’était le temps des fleurs des talus des abeilles et des cétoines des chants des oiseaux l’air sentait bon les renards les lapins les chevreuils couraient les rues les rivières passaient tranquilles l’horizon portait loin dans les ports nageaient les dauphins libres

C’était le temps où le temps était revenu

Mais les humains ont eu peur des silences des fleurs des talus des abeilles des cétoines des oiseaux de l’air des renards des lapins des chevreuils des rivières tranquilles de l’horizon des dauphins libres
Les humains ont tourné la clé
Lors le temps s’est remis en route
Comme avant

29 mai 2020

Tu sais, Confine ment !

Tu sais, Confine ment !
Elle a beau dire qu’elle consulte des experts des médecins des chercheurs, qu’elle prend avis auprès de psychologues d’astrologues de sociologues, qu’elle s’appuie sur les études de statisticiens de prévisionnistes de climatologues, qu’elle écoute des historiens des physiciens des entrepreneurs.
Moi, je suis sûr que Confine ment !
Qui te l’a dit ?
Sa sœur, Déconfine, qui ment aussi d’ailleurs !
Tu as des preuves ?
Oui ! Regarde ! Elles recommencent comme avant !
Et pourquoi ces deux sœurs mentent-elles ?
Pourquoi ? Parce qu’elles ont besoin d’argent, c’est tout, c’est simple, et c’est urgent !

29 mai 2020



Un jour on inaugurera

Tu sais petite tu sais
Ecoute bien ceci
Un jour on inaugurera
Les hommes aiment ça inaugurer
Un jour on inaugurera un musée
Les hommes aiment ça les musées
Ils adorent collectionner
Et puis ils sont très fiers de montrer leurs collections
Des trésors qui valent de l’or oh là beaucoup d’or
Un jour on inaugurera ruban coupé verre à la main
Un musée des virus des pandémies et des épidémies
Histoire de ne pas oublier les promesses qu’ils firent en ces temps délicats
Promesses paraphées datées signées
Promesses exposées sous verre
Authentifiées
Hymnes solennels
Tambours trompettes
Majorettes et flonflons
Parades
Médailles
Décorations
Reconnaissance
Discours et mémoires
Petits fours champagne allez savoir
Qui sait petite qui sait
Un jour on bâtira peut-être aussi
Un musée un grand très grand musée de l’oubli

13 avril 2020





Le monde d’après ne doit pas être le monde d’avant.
Soit !
Mais, dis, ami, qu’es-tu prêt à abandonner ?

29 mai 2020



Poèmes inédits de :
Esther Louise – Bracg – Ida Bel – Victor Renéluc
Editions 5 plumes en bois
5plumesenbois.wifeo.com
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !