Confession du cœur

il y a
1 min
1
lecture
0
J'ai une confession du cœur à vous faire
Je tâche seulement de ne pas vous déplaire
Mademoiselle qui tient mon cœur
Je m'accroche à mes mots n'ayez pas peur.
Je tiens à vous demander pardon
D'avoir ceuillir ces jolis bourgeons
Dans l'arbre de votre amour distinct
Qui trouble en profondeur tout votre instint
Mon art n'est guère effectivement d'écrire
Il est de décrire votre regard qui fait frémir
Par sa magie immense en semence
Sur la terre fertile de mon coeur en transe
L'image que je me fais de vous est loin d'être le meilleur
Toutefois, C'est mon cœur qui l'a dessiné par ailleur
D'où alors naissent là dedans ces battements d'amour
Pour vous et pour vous seule entre les divers détours.
Je ne cherche point à vous flatter à travers mes mots
Ni à vous embarasser à ce que mes sentiments vaut
Je ne vous peins que le tableau de mon amour pur
Démesuré, et sans la tâche d'une vilaine morsure.
S'il faut que vous me pardonniez un jour pour mon péché
De vous aimer comme fou, tâchez de ne jamais y penser
Car mes jours ne comptent que pour vous aimer
Tout coe ils sont conçus mes yeux que pour vous regarder.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,