Complètement sonnet !

il y a
1 min
8
lectures
2
Le poète incompris qui s'échine dans l'ombre
À cultiver le vers jusqu'à épuisement,
Croit en son poème tenir un diamant !
Mais ses pairs l'ignorent, son courage alors sombre.

Comment n'être point las, quand le chagrin l'encombre ?
Trahi par la rime qui sans honte lui ment,
Tandis que sa muse se joue de son amant,
Le félibre est déçu : c'est trop en si grand nombre !

Quant à tant concourir à viser de vains prix,
Car s'estimant brillant il risque le mépris :
« Vous êtes écarté ! » La sanction est lourde.

Si son âme meurtrie ne peut se ressaisir,
Son égo éclopé est toujours en désir !
Me serais-je égaré dans une sotte bourde ?
2

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jacques Dupé
Jacques Dupé · il y a
Merci ! Voilà pourquoi l’on m’a évincé du concours. À trop vite courir, je ne puis concourir…
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
À ta place je ne me découragerais pas, le sonnet étant parmi les formes les plus difficiles mais gratifiantes aussi par la brièveté et la finitude qu’elle permet.
Image de Jacques Dupé
Jacques Dupé · il y a
Oui, il me semble que par sa forme, le sonnet est très équilibré
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un sujet cher à l’écrivain !
Attention aux césures accentuées (voyelles qui ne devraient pas l’être) aux vers 3, 4, 6, 7 ; cela manque de légèreté. Dommage, car la structure du sonnet est correcte : rimes, alternance M et F.