160 lectures

6

Qualifié

Quand je serai dessous la terre,
Que mes yeux ne te verront plus,
Sans toi mon cœur sera déchu
Et grande sera ma misère.

Dans ma demeure élyséenne,
Je crierai ton nom vénéré
Et mes frères les trépassés
S’inclineront devant ma peine.

Jamais plus mes mains appliquées
Ne caresseront ton visage :
Je n’aurai plus que ton image
Pour nourrir mon âme altérée.

Je n’enlacerai jamais plus
Ton corps gracile et palpitant ;
J’errerai, triste pénitent,
Pleurant sur mes amours perdues.

Mais dans le calme de la nuit,
Je m’insinuerai dans tes songes
Afin qu’un instant se prolonge
Notre bonheur trop tôt enfui.

PRIX

Image de Hiver 2015
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Trop beaux ces vers! Je vote, ;)
Image de L.
L. · il y a
Magnifique...! Je vote! =)
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
joliment bluesy (+1)
Image de Christine S. Moiroux
Christine S. Moiroux · il y a
Romantique à souhait! félicitation.
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Très belle complainte !

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème