Commerce

il y a
1 min
162
lectures
30
Qualifié

J'aime la poésie qui est, selon Lamartine, le souffle articulé de l'âme et suis attiré par les poétes symbolistes, surréalistes et parnassiens. L'enseignement de l'anglais m'a permis de  [+]

Image de Hiver 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Le commerce va mal.
La vendeuse s’escrime
À vendre l’invendable
Comme l’idée du crime
Et prie dans son retable.

Tout ça m’est bien égal.

Le caviar sans égal
De Fauchon vaut des mille.
Les gens s’y pressent comme
Des homards mis en file
Indienne mais en somme

Tout ça m’est bien égal.

Chez Cartier, le métal
Vaut son pesant d’or, dame.
Et on joue comme aux billes
Avec la perle infâme
Sur un tapis qui brille.

Tout ça m’est bien égal.

Chez Hermès, l’idéal
C’est le carré magique
Au cou des Grâces molles,
Et puis le sac unique
Tenu comme une obole.

Tout ça m’est bien égal.

Les mets sont un régal
Place de la Concorde
Et le gibier s’y hâte
Telle une avide horde
En escarpins sur patte.

Tout ça m’est bien égal

Longchamp sur son cheval
En cuir épais cavale
Vers d’infinies chimères
Et la peau animale
Sent la prairie amère.

Tout ça m’est bien égal.

Au Ritz, les jaguars Baal
Montrent des crocs de chrome
En rangs sur le bitume
Comme au Sénat de Rome
Des chars lourds d’amertume.

Tout ça m’est bien égal.

J’oubliais Vuitton, mal
M’en prend car sa valise
A fait le tour du monde,
Vénérée par l’Église
Du luxe, avec faconde.

Tout ça m’est bien égal.

J’oubliais, c’est normal,
Mercédès art posthume
D’autres temps bruns, l’effluve
D’Ugo Boss en costume
Noir comme un four d’étuve.

Tout ça m’est bien égal

Car, même aussi banal
Que cela soit, ma rive
D’or s’éclaire aux échoppes
Humbles où je dérive
Dans les rires des chopes.

Et ça m’est capital.
30

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !