Comme un enfant

il y a
1 min
0
lecture
0

Un nouveau jour se lève
Une nouvelle vie naît
Une nouvelle espérance jaillit

Un nouveau jour s'élève
Une nouvelle lueur luit
Un nouveau crépuscule s'évade

Un nouveau jour se révèle
Une nouvelle aventure se renouvelle
Un nouveau printemps s'annonce

Un nouveau jour se réveille
Un nouveau sourire émerveille
Un nouvel amour sommeille

Qu'ils sont beaux ces cœurs
Qu'elles sont innocentes ces âmes
Qu'elles sont pures ces créatures

La beauté de leur regard
Ne reflète que la vérité de leur cœur
Au regard du sentiment qui s'éveille en eux

L'innocence de leurs actes
Confond l'hypocrisie des pensées adultes
Dissimulant le langage de leurs émotions

L’encens de leur offrande
Embaume la générosité de leur simplicité
Pour exorciser des esprits de suffisance des grands

La joie de leur fragilité
Enseigne aux érudits
Le sens de l'altérité et de la candeur de la petitesse

Leur adorable sourire
Ne porte pas le masque
D'argile de nos histoires décousues et existences débridées

Leurs douces mains
Ne traînent pas la rugosité
De nos hontes et de nos complicités avec le mal

Ils vivent sans recherche d'assurance
Ils pardonnent sans vengeance
Ils aiment sans artifice

Enfant, peins sur ma face la couleur de la vie
Enfant, souffle en mon cœur la douceur du pardon
Enfant, offre-moi la pudeur et la candeur de l’amour

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,