Comme un caillou dans la chaussure

il y a
1 min
1 202
lectures
880
Finaliste
Public

Passionné de littérature, avec des préférences pour les auteurs américains (Hemingway, Fante, Kérouac, Irving entre autres), pour les polars (Ellroy, Lehane, Burke, Férey, Izzo, Nesbo, ...)  [+]

Image de Été 2018
Tu prends la route devant chez toi
Celle qui mène à l’Océan
L’automne est là, premiers frimas
Tes cheveux jouent avec le vent
Le ciel est barbouillé de gris
Et tu avances tout doucement
Ne reste-il que des débris
Du temps où nous étions amants
Les amours mortes pèsent sur
Nos vies passées dans un murmure
Rendant nos pas un peu moins sûrs
Comme un caillou dans la chaussure

Tu restes là face à la mer
Un vieux refrain dans ta mémoire
Des mots au parfum doux-amer
Accompagnés sur ta guitare
Ceux-là même que tu as chantés
Le soir où tout s’était fini
Lorsque mon monde a chancelé
Sur ton nouveau chemin choisi.
Les amours mortes pèsent sur
Nos vies passées dans un murmure
Rendant nos pas un peu moins sûrs
Comme un caillou dans la chaussure

Tu serres ton écharpe sur ton cou
La brise s’invite sous ton manteau
Le froid a fait rougir tes joues
Et de tes yeux coule comme de l’eau
Il est trop tard pour les regrets
Sans doute trop tôt pour un bilan
Le temps a jeté ses filets
Les âmes s’étiolent quand on se ment
Les amours mortes pèsent sur
Nos vies passées dans un murmure
Rendant nos pas un peu moins sûrs
Comme un caillou dans la chaussure

Tes paroles jetées à la mer
Ne toucheront pas mes rivages
Et dans nos bouches ce goût de fer
Nous rappelle qu’on est de passage
Te souviens-tu encore de moi
Te souviens-tu encore de nous
De tous ces rires, de ces émois
De nos vingt ans, une reine, un fou
Les amours mortes pèsent sur
Nos vies passées dans un murmure
Rendant nos pas un peu moins sûrs
Comme un caillou dans la chaussure
Comme un caillou dans la chaussure
880

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Chionosphérophile

Michel Dréan

Il neige sur le Colisée. De petits flocons légers et scintillants qui tourbillonnent autour du monument avant de choir sur le sol, dérisoires et inutiles. Nicolas Hoires reprend la boule dans sa... [+]