3
min

Climato-politique

Image de Spi

Spi

0 lecture

0

Ils luttent ils luttent pour que ce climat délétère ne change pas
On se bat on combat, je suis pour le changement climatique
Vous me trouverez peut-être bizarre, mais bissalou (le travail) y’a pas !
Mon état de santé et moi quittons les accords d’Angondjé
Depuis la mise en place de ces traités rien n’a changé
Ma température n’a jamais été normale, elle est toujours élevée
Je suis perpétuellement fiévreux...
Ils gardent la lune de la charité, et nous donnent le soleil de la pauvreté
La météo n’a jamais changé c’est éternellement le même bulletin, il ne pleuvra qu’au sud-est, soit tu suis soit tu restes le climat est le même,
Toute ma terre fait partie du 2e poumon mondial
Mais on a du mal à respirer, même l’oxygène est trié, ils inspirent puis expirent et nous on respirent leur air, on transpire à 40° de fièvre, le doliprane n’a pas d’effet
On est couvert par une seule atmosphère ethnique, à tel point qu’on n’a pas besoin de visiter l’espace, l’espace qui nous sépare est plus que la distance terre-lune,
Si aujourd’hui certains luttent contre le changement climatique
Je suis alors dans le thème car je suis pro changement climatique
Nul ne peut prétendre faire du bien à l’environnement
Si au départ il n’est pas bien dans son environnement
Environ les mêmes têtes qui sont reconduites
On étouffe parce que ce sera toujours les mêmes ennuis
Les pécheurs n’ont plus de prise
Car les eaux de l’Ogooué sont rouge sang...
...sans les ivoires on n’est pas chef
Les chefs tuent les éléphants pour leurs avoirs
On veut réduire les émissions des gaz à effet de serre
Tout en gardant les veilles centrales politiques à quoi ça sert ?
Pour un changement climatique : Il faut que ce climat-là quitte
Si 2017 a été l’année la plus chaude durant ces 30 dernières années
C’est parce que 2016 a été l’année la plus meurtrière pour un pays criminellement pollué
Ils n’ont pas le temps de la faune, ils investissent dans l’achat des IPhone
Font dans le braconnage électoral, élève ta voix et avec ma voix luttons pour ce changement climatique, luttons pour que ce sal climat quitte.
Les mêmes qui rejettent leur flore nous offrent des fleurs sous forme de fables affables,
Eh Gabonais !!! Nous sommes des fleurs qui tentons de survivre sur l’asphalte d’un trottoir
On ratifie les accords de Paris
Mais ce sont les pays du bassin du Congo qui souffrent de pneumonie
Les déchets dans les mers sont innombrables
Ces sachets poubelle ont les longs bras
Puisque finissent par s’assoir autour d’une table pour refuser de vouga
On en a marre bassé  !
La marée est haute, assez
Ils nous disent que la planète s’est réchauffée de 1°
Alors qu’ici la température normale est de 58°
Et ça nous fait quoi si on vit avec 59° de nervosité ?
Tu dors énerver, tu te réveilles agacé, tu te déplaces à pied, tu travailles angoisser, tu manger aux dos tourner, tu bois une eau glacée, tu regardes la fausse-vérité à la télé, elle est bien belle notre journée.
Cette année est décisive pour le changement climatique
Cette 13e législature est polluée par les cadres de l’arrêt public, qui ne cadrent pas avec la politique du changement climatique
Quelqu’un veut investir dans les panneaux solaires, on menace de couper son salaire
La transition vers l’énergie solaire est bloquée
Les fontaines politiques nous donnent une eau malle traitée
Observe un peu le nombre ahurissant de cancer détecté
Même la lumière n’est plus claire vu le nombre de poteaux politiques qui éclaire le pays
Les financements climatiques, financent les campagnes politiques
Des lois sur la protection de l’environnement : modifions l’article 13 pour préserver ce climat
On doit investir dans les énergies renouvelables : c’est pour cette raison qu’après le père, vient le fils la même énergie doit se renouveler, elle doit rester là.
La déforestation a attient leur conscience : donc devant le vide on prête serment
Et le recyclage des déchets : un temps on est ministre, un temps on est assis, un temps on est assis un temps on est ministre
- Rabat-moi cette porte, cette espèce est en voie de disparition
- D’accord donc je rabats
Même lorsqu’on est une espèce en voie de disparition, elle disparait pas, elle survie là-bas, mon texte est trop ouvert attends je rabat
Le changement climatique actuel est un phénomène très complexe.
De nombreux effets sont déjà mesurables aujourd’hui
Mais l’avenir dépend de nous : ce sont les choix personnels et politico-climatiques
Que nous ferons dès aujourd’hui qui détermineront l’avenir qui nous attend.

Si je dis tout, ne sera pas dit.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,