0 lecture

0

Une dame blanche tourne autour.

La tête à hauteur de terre.

Tu fuis dans de mortels détours.

Celle qui pulse dans tes artères.


Dans le corps sans fin de la foule.

Elle vient te tenir la main.

À chaque fois que tu la refoules.

Elle revient battre ton cœur humain.


Pourquoi baisse tu les yeux

Quand cet homme embrasse cette dame

Pourquoi t'adresse tu as Dieu ?

Quand le vide te pousse au brame ?


Arrête un peu de te flageller.

Tu n'es pas du banc des coupables.

Ta tolérance finira par geler.

Si tu écoutes les méprisables.


Dame solitude est auprès de toi.

Mais tu n'as pas à la redouter.

C'est une bête blessée qui cherche un toit.

Prends confiance, cesse de douter.


Ce n'est pas parce qu'ils vont par vingt.

Qu'ils ne sont pas moins seuls.

Leurs efforts pour paraître son vain.

Personne ne mouillera leur linceul.


Euthanasie ta rancune.

Solitude n'est pas l'ennemie.

Et quand l'humeur est nocturne.

C'est une charmante compagnie.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème