1
min
Image de Nathalie

Nathalie

8 lectures

1

Quand le jour tombe
Ton corps étendu contre moi,
Tu comptes les temps
S’écoulant ou s’arrêtant,
Ici et ailleurs,
Là où il se laisse un peu de nous.
Entre deux portes,
Entre deux mondes,
De longs couloirs,
Des cœurs fragiles,
Un compte à rebours,
Deux clandestins,
Couples d’un soir, d’une nuit,
Une vie s’écoule.
Dans cette parenthèse,
En silence,
La passion consume l’amour.
Quand le jour se lève
Il vole à la nuit
Leurs derniers baisers.
1

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Flottant sur des tapis d’argent rugueux et métalliques, je roule, roule cherchant ma route dans les sous-sols de la cité. Des troupes entières d’individus avancent en rang les yeux à terre se ...

De la même thématique