7 lectures

1

CIRQUE
Barrières métalliques, file d’attente devant celui-ci
Les portes s’ouvrent la file avance adultes et enfants
Ils découvrent au loin un grand chapiteau tout rouge
Ils passent devant des cages avec des gros barreaux
à l’intérieur des êtres au regard tristes voire haineux
Qui tournent en rond dans leur prison
Ils s’approchent des barreaux agitent ceux-ci
Et tendent leurs membres en dehors de leurs cages et quémandent.
La foule passent devant eux sans peur sauf les plus petits
Qui s’accrochent à leurs parents pour se rassurer
Un petit demanda à son père pourquoi ils sont en cage
Celui-ci dit c’est une longue histoire et je te la raconterais
Après le spectacle .Allons dans le grand chapiteau rouge.
Petit lionceau et son père entrèrent et s’installèrent
Une grande arène de sable était au milieu du chapiteau
Un manchot arriva et explicita tout le programme
Clowns, equilibribristes, trapézistes, et dresseurs d’hommes
Les clowns commencèrent ils singeaient les hommes
Se battaient, se donnaient des coups de pied,
Se renversait de la nourriture sur leurs têtes.
Les funambules surgirent en suite du haut du chapiteau
Ils voletaient de mat en mat
Le public feulait il y avait des ho et des ha
Puis les trapézistes singes et gorilles firent leurs numéros
Se lançant dans le vide pour se rattraper
Aux membres de leurs compagnons
La girafe vint faire son numéro de magie elle faisait disparaitre
Et apparaitre un humain dans un énorme chapeau.
À l’entracte des kangourous offraient des fruits, de la viande
Aux spectateurs éberlués par ce spectacle.
Puis le chapiteau devint tout noir l
Les petits se cramponnèrent à leurs parents.
Le chant des aras et cacatoès emplirent le chapiteau.
Des cercles de feux apparurent au milieu de l’arène
Qui maintenant était entouré de hautes grilles
Au milieu se tenait l’ours droit et fier il regardait le public en saluant
Puis du tunnel apparurent les humains qui regardaient apeures
L’ours et les animaux sur les gradins
Au signal de l’ours ils se mirent sur des plots
Et maitre ours les fit sauter dans les cercles de feux
Tout seul ou a plusieurs dans un sens et dans l’autre
Pour les remercier l’ours leur jetait un morceau de viande humaine
À la fin du spectacle le lionceaux demande a son père de lui raconter
L‘histoire qui lui avait promis. Le lion lui dit avant
C’était nous qui étions en cage et au milieu de l’arène.
Les humains nous chassaient pour nous manger ou pour notre peau
Nous capturaient pour nous enfermer dans ces cages.
Ils nous apprenaient à faire du vélo au milieu de l’arène
Et tout cela pour se divertir et les autres hommes payent pour nous voir
Un jour nous nous sommes tous réunis et nous avons décidé d’envoyer
Un représentant chez les dieux de ces humains.
Un vieux sanglier à accepter de mourir et s’est fait tuer a la chasse
Une fois dans le bureau de ces dieux il a expliqué notre situation
Et ces fameux dieux après moults palabres et négociations
Ont acceptés nos propositions et ils ont inversés le processus
Maintenant c’est nous qui les avons mis en cage non pas pour nous venger
Mais pour qu’ils comprennent leur absurdité.
Nous les dressons pas pour nous faire rire mais c’est pour qu’ils comprennent
Que dresser c’est avilir et non servir.
Quand les humains auront compris ils retrouveront leurs places
Et nous la nôtre et nous vivrons en harmonie sur cette planète
Même à Bastia nous ne sommes pas encore arrivés à ce stade, mais grâce au bon sens des animaux et de certains humains, le bon chemin est entamé. Et ainsi, dans un futur proche, Bastia sera le premier endroit où humains et animaux vivrons en liberté, égalité, fraternité... c'est-à-dire, en paix.
La vie est un cirque mais il faut que chaque numéro soit librement consenti
Et le grand chapiteau de la planète sera alors le lieu
Du spectacle du partage et de la reconnaissance de l‘autre
Copyright Jean-Marc TALAMONI 10/04/2017

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Valoute34
Valoute34 · il y a
Oui la vie est un cirque...j'ai déchiré mon N° ...hihi
·