Cicatrice indélébile

il y a
1 min
304
lectures
77
Je t'ai cherché
Toi et tes fossettes
Que j'aimais tant voir fleurir,
Sous ces arbres où l'on s'aspirait.

Je suis passé dans la rue Sartoris,
En espérant sentir ta douce main,
Caressant ma tête encore blonde
Et revoir tes yeux
Qu'en elle je sais,
Jamais je ne retrouverais.

Tu m'avais dit: "Je t'aime",
Sans trembler, sans poème.
Sous ce soleil d'avril
Je te l'ai dit Lucile.
Pour toi j'ai su briser
Cette timidité,
Car j'étais amoureux
Et ce fut douloureux.

Tu étais mienne
Toi et ton amour
Quand tu me prenais la main,
Dans le parc où l'on se retrouvait.

Je suis passé devant la vieille école,
En essuyant ces larmes sur ma joue,
Me rappelant de sécher les tiennes
Et de te couvrir
Quand il faisait froid,
Mais tu n'es plus entre mes bras.

Nous nous sommes quittés,
Sans un mot, sans parler.
Du jour au lendemain
J'ai du lâcher ta main.
M'abandonnant au soir,
Restant seul dans le noir,
Éteignant ma lueur
Et entaillant mon coeur.

Sans doute m'as-tu oublié
Après ces dix années passées,
Mais je garde espoir
D'un jour te revoir
Car tu m'as laissé
Une cicatrice indélébile.

Dans mon bureau je l'ai retrouvée,
Notre photo que j'ai contemplée,
Les yeux larmoyants
Tout en souriant
Car tu resteras
Une cicatrice indélébile.
77

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !