Cible malheureuse

il y a
1 min
84
lectures
53
Qualifié

Juste de la poésie. Ses lignes et mots renferment mon histoire  [+]

Rue sombre, allée morne. Homme d'ombre, non sobre.
Sans-Abri se délecte du halo lunaire de ce mois de décembre.
Osmose entre stries agaçantes et bras pourrissant alarmant
La pointe aiguisée, d'une larme bleutée acérée, châtie son feu corps.

La quiétude s'empare alors de lui
-oui-
La jouissance néfaste irrigue ses veines.
-toujours plus-
Les ténèbres séduisantes dansent de ses peines.
-enfin-

Hématome ahurissant, gangrène proéminente.
Le néon bleu grésillant sur son visage révèle l'ego hanté
Ô Malheur! la cible est manquée, il s'est raté

Tu l'as tué, toi, larme aiguisée.
53

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,